Saturday, November 21, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Football-violence: Le Racing FC denonce avec véhémence les mauvais traitements subis à Mirebalais

[Par Gréguy Dormévil] Le Racing FC, dans une note de protestation publiée sur les réseaux sociaux, se dit revolter contre…

By Redaction , in SPORT , at November 11, 2020 Tags: , ,

img

[Par Gréguy Dormévil]

Le Racing FC, dans une note de protestation publiée sur les réseaux sociaux, se dit revolter contre le comportement antisportif des fans de l’AS MIREBALAIS après la rencontre qui  l’opposait à l’ASM (0-0), le week-end écoulé.

En effet, après la rencontre mettant aux prises la formation du Racing FC à l’ASM, match comptant pour la 12e journee du championnat national de première division masculine, le dimanche 8 novembre, la formation gonaivienne a vu l’enfer à Mirebalais suite aux agressions verbales et physiques de son lateral gauche, Jose Augusto Medina Rubio, de nationalite colombienne.

Le joueur du Racing Football Club a été violemment frappé à la tête par un objet lancé par un fan de l’ASM, le traitant de <>. ce comportement constitue un acte antisportif à caractère raciste qui est dénoncé par toutes les instances internationales du Football, poursuit la note.

Par ailleurs, Le comité exécutif du Racing FC denonce avec force le laxisme des dirigeants du Football haitien qui tendent à banaliser ces mauvais traitements, précisément ceux subis par la formation mde la terre salee en deplacement à Mirebalais, écrit le secrétaire Général. Yvens Augustin, dans cette note.

Questionné par la rédaction de Goals9, le secrétaire général du Racing FC, monsieur Yvens Augustin, a fait savoir que physiquement les joueurs du Racing FC sont en pleine forme mais le moral n’est pas au beau fixe suite. Car dit-il, l’équipe a dû traverser plusieurs barricades sur la route avant d’arriver aux Gonaïves, aux environs des 11hres du soir.

Le secrétaire général dit n’attendre rien de la part de la COCHAFOP qui, selon lui, ne va rien faire pour empêcher ces actes barbarres de se reproduire ou de sanctionner les formations qui ne sécurisent pas la formation visiteuse. Selon Yvens Augustin, la COCHAFOP est une instance divisée où les decisions ne sont pas prises en concertation.

Le secrétaire général du Racing pointe du droigt le President A.i de la COCHAFOP, monsieur jean Charles Daniel qui, selon lui, n’a pas sa place à la tete de la COCHAFOP par ec que ce dernier mène des activites politiques.

A cet effet, le comité exécutif du Racing FC demande à ce que des signaux clairs soient envoyés afin d’assurer les clubs qui vont devoir se déplacer sur d’autres terrains.

Devant cette situation, les autorités du football haïtien doivent prendre des décisions formelles pour éradiquer cette violence sur les terrains, sinon, le Racing FC se verra obliger de ne plus se déplacer lors de ses prochaines rencontres contre la formation mirebalaisienne afin de ne pas mettre en danger la vie de ses joueurs et officiels, conclu la note.

Greguy Dormevil
Greguy@goals9.com
Dorgreg94@gmail.com

The post Football-violence: Le Racing FC denonce avec véhémence les mauvais traitements subis à Mirebalais appeared first on GOALS9.

%d bloggers like this: