Monday, October 12, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Une vidéo embarrassante de Bolsonaro diffusée par la justice

Une vidéo du pouvoir exécutif brésilien fait la une de l’actualité après sa diffusion par la justice montrant les dérapages…

By juno7 , in ACTUALITÉS , at May 24, 2020 Tags: , , ,

img

Une vidéo du pouvoir exécutif brésilien fait la une de l’actualité après sa diffusion par la justice montrant les dérapages du président Jair Bolsonaro.

Un juge de la Cour suprême du Brésil a diffusé, vendredi 22 mai la vidéo d’une réunion gouvernementale où Jair Bolsonaro et ses ministres, en date du 22 avril, Insultent la police fédérale et la justice.

Le juge de la cour suprême Celso de Mello a décidé de la rendre publique pour les besoins de cette affaire dont les accusations ont été formulées par l’ex-ministre de la Justice, Sergio Moro, ancien juge anticorruption très populaire, qui a démissionné avec fracas il y a un mois, après le limogeage du chef de la police fédérale, un des principaux organes d’investigations du Brésil.

“Sa démission a eu lieu deux jours après la réunion à laquelle il assistait”, précise France 24.

“Je ne veux pas attendre que ma famille se fasse niquer pour changer les chefs de la sécurité à Rio de Janeiro”, a lâché le président brésilien Jair Bolsonaro en se plaignant de ne pas obtenir d’informations de la police fédérale.

La vidéo est également truffée de dérapages du chef de l’Êtat sur d’autres sujets. Il affirme par exemple qu’il souhaite armer la population pour éviter une dictature.

“C’est facile d’imposer une dictature, un connard de maire prend une saloperie de décret et confine les gens chez eux. S’ils étaient armés, ils iraient dans la rue”, déclare-t-il faisant allusion aux mesures de confinement prises par les gouverneurs de la plupart des États pour contrer la Covid-19.

Lors de cette réunion, la colère du ministre de l’Éducation, Abraham Weintraub, visait la Cour suprême”Si ça ne tenait qu’à moi, je jetterais tous ces connards en prison, en commençant par ceux de la Cour suprême”, a-t-il lancé.

A lire aussi: Le Brésil, 3e pays au monde le plus touché par la Covid-19

%d bloggers like this: