Thursday, November 19, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Un tout-puissant responsable du PHTK vend des produits avariés dans l’Artibonite : 2 enfants hospitalisés, se lamente le maire Compère

Deux enfants ayant consommé le produit laitier expiré depuis le 3 mars 2019, sont en train de recevoir des soins,…

By Rezo Nodwes , in ACTUALITÉS , at April 1, 2020 Tags: ,

img

Deux enfants ayant consommé le produit laitier expiré depuis le 3 mars 2019, sont en train de recevoir des soins, a révélé l’édile d’Ennery. Cependant, les interventions conduites par des autorités judiciaires du Haut-Artibonite, les 30 et 31 mars 2020, au domicile de Calixte Valentin, baron du PHTK dans le département, distributeur du produit  n’ont rien auguré de concluant, a dénoncé le maire

Mardi 31 mars 2020 ((rezonodwes.com))– Les enquêtes diligentées par la mairie de la commune d’Ennery ont permis de remonter la chaîne de distribution du produit laitier avarié de la marque ‘’Parmalac’’, stocké à Passe-Reine, localité d’Ennery, révèle le maire Marc-Henry Compère.

De surcroît, le substitut du commissaire du Gouvernement des Gonaïves Jules Prisca accompagné de Brunel Métayer, inspecteur du ministère du Commerce et des agents de la Police nationale d’Haïti, a perquisitionné, les 30 et 31 mars dernier, le magasin alimentaire, propriété de Calixte Valentin, baron du PHTK dans l’Artibonite.

Ces interventions font suite à de nombreuses plaintes déposées par des citoyens d’Ennery et des zones avoisinantes évoquant des malaises après avoir consommé le produit, informe l’édile.

Sur les lieux de la perquisition, les autorités judiciaires ont peiné à faire appliquer la loi, en dépit de la flagrance observée, déplore le premier citoyen d’Ennery. La justice dans le département opérant sous la coupe réglée du propriétaire et gérant de la maison de distribution, Calixte Valentin, a renoncé à le poursuivre, se lamente Marc-Henry Compère.

Plus de 13 mois après la date d’expiration, les caisses du produit potentiellement nocif pour la santé, sont en vente sur plusieurs étalages de supermarchés dans l’Artibonite, dénonce l’élu local, évoquant des cas de récidive.

La délégation hésitant à mettre les bâtons dans les roues de Calixte Valentin, a ordonné la destruction de plusieurs boites du produit laitier. Plus d’une centaine de caisses de lait Parmalac en instance de livraison ont été consumées par le feu.

Mais, aucune poursuite n’a été engagée contre le tout-puissant coupable qui a été d’ailleurs libéré sans aucune forme de procès durant l’administration Martelly après avoir tué de sang froid le paysan de Fonds Parisien, Octanol Dérissaint.

Hervé Noel
vevenoel@gmail.com

%d bloggers like this: