Friday, November 20, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Un décret de trop ! La Cour des Comptes démantibulée par le pouvoir. Par décret, Jovenel Moise modifie arbitrairement la loi organique de la CSCCA pour mieux étendre les tentacules de la corruption

Tweet alerte !! Alerte !! Haïti est en danger avec Jovenel Moise. Que l’équipe de Biden le sache. Haiti needs…

By Rezo Nodwes , in ACTUALITÉS , at November 8, 2020 Tags: , , , , ,

img

alerte !! Alerte !! Haïti est en danger avec Jovenel Moise. Que l’équipe de Biden le sache.
Haiti needs also to start a healing process

Avec cette dernière impertinence, il est clair que Jovenel Moise en démantibulant la Cour des Comptes, après les révélations de sa participation dans les actes de corruption dans le dossier de dilapidation des fonds de Petro Caribe, prenne la ligne droite vers l’établissement d’une dictature en Haïti. La nouvelle administration américaine à venir doit être immédiatement informée de ce mauvais état de fait.

Jovenel Moise au Palais National au-delà du 7 février 2021, c’est la fin inexorable des acquis du 7 février 1986 ! A bon entendeur, salut !

un décret de trop !

Dimanche 8 novembre 2020 ((rezonodwes.com))–A travers un décret daté du 9 septembre 2020, mais rendu public uniquement le 6 novembre dernier, l’apprenti-dictateur Jovenel Moise a complètement dépassé les bornes dans son ultime souci de se venger de la Cour des Comptes pour le volumineux rapport d’audit sur la dilapidation des fonds de Petro Caribe, à laquelle il a lui-même participé en usurpant le titre d’Ingénieur.

Ce décret rédigé en 7 articles et cosigné par un conseil de ministres illégitimes acquiesçant avec Jovenel Moise, dans la prise de ses décisions illégales et inconstitutionnelles, « abroge toutes lois ou dispositions de lois« . Désormais, le pouvoir Tèt Kalé qui se faufile vers une aventure sans issue, décide que « tout avis de la Cour Supérieure des Comptes ne porte que sur la provenance des fonds pour financer le projet concerné« .

Jovenel Moise et ses ministres de facto ont décidé que « le contrôle de la Cour des Comptes est exercé à posteriori, un article totalement contraire à la mission de la CSCA.

Le contrôle des fonds engagés au cour de l’exécution des contrats, est échappé de l’audit de la Cour des Comptes, en a décidé l’équipe Moise-Jouthe pour étendre les tentacules de la corruption en Haïti sans avoir de compte à rendre à personne.

Jovenel Moise a pris avantage de ses propres erreurs voulues et calculées au nom des intérêts mesquins de son clan. Il faut crier au scandale à la lecture de cet arrêté lequel dans l’un de ses considérants mentionne que « le pouvoir législatif est pour le moment inopérant et qu’il y alors lieu pour le pouvoir Exécutif de légiférer par décret sur les objets d’intérêt public« .

Haïti fait face à un imminent danger !

%d bloggers like this: