Monday, November 23, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Trump-Biden|Le dernier débat avec plus de courtoisie

Tweet Los Angeles Times | Fact check: No, there isn’t proof that Biden is connected to corruption in Ukraine or…

By Rezo Nodwes , in ACTUALITÉS , at October 23, 2020 Tags: , ,

img

Los Angeles Times | Fact check: No, there isn’t proof that Biden is connected to corruption in Ukraine or China. – Il n’y a aucune preuve que le nom de Biden soit associé à la corruption en Ukraine et en Chine.

A la sortie du débat, Joe Biden sort « revigoré », mais n’oublie pas d’appeler à voter.

Jeudi 22 octobre 2020 ((rezonodwes.com))– Le candidat républicain, Donald Trump, et son adversaire démocrate, Joe Biden, se sont retrouvés, jeudi 22 octobre, à l’université Belmont à Nashville, dans le Tennessee, pour le dernier débat avant l’élection du 3 novembre.

Pour éviter le chaos de la première rencontre, un bouton a permis aux réalisateurs de couper le micro d’un candidat pendant que son rival parlait, mais uniquement lors des deux minutes réservées à la réponse initiale sur chacune des thématiques.Déjà plus de 45 millions d’Américains ont voté par courrier ou en personne, soit plus de 30 % de la participation totale en 2016, selon l’organisation indépendante Elections Project.

Les deux septuagénaires ont débattu à partir de 21 heures, heure de New York pendant quatre-vingt-dix minutes pour convaincre les électeurs.

La journaliste Kristen Welker, de NBC News, a arbitré les échanges, divisés en six thématiques : combattre le Covid-19, la famille, la question raciale, le changement climatique, la sécurité nationale, le leadership.

Sans surprise, la COVID-19, qui a fait plus de 220 000 victimes aux États-Unis et qui se démarque par un retour à la hausse du nombre de cas, a ouvert les échanges.

Donald Trump a aussi eu dans sa mire les intérêts financiers de Hunter Biden, fils du candidat démocrate, en Chine et en Ukraine. Le dernier débat de jeudi était toutefois plus important pour le candidat républicain, qui doit rallier suffisamment d’électeurs dans les États cruciaux.

Il reste à voir si cet ultime débat peut inverser la tendance, d’autant plus qu’au moins 45 millions d’Américains ont déjà voté par anticipation ou par correspondance.

%d bloggers like this: