Monday, October 12, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Taiwan – Un maire élu révoqué par les électeurs avant la fin de son mandat de 4 ans (2018-2022)

Tweet Les électeurs de Kaohsiung, dans le sud de Taiwan, ont voté le 6 juin en faveur de la révocation…

By Rezo Nodwes , in ACTUALITÉS , at June 9, 2020 Tags: , ,

img

Les électeurs de Kaohsiung, dans le sud de Taiwan, ont voté le 6 juin en faveur de la révocation de leur maire, Han Kuo-yu élu en novembre 2018 sous l’étiquette du Kuomintang (KMT). Si cette procédure avait déjà été utilisée pour rappeler des chefs de quartier ou des conseillers municipaux, c’est la première fois qu’elle aboutit dans le cas d’un maire.

Mardi 9 juin 2020 ((rezonodwes.com))–C’est WeCare Kaohsiung, un collectif de citoyens de Kaohsiung, qui a ici activé la procédure. Ce collectif reprochait notamment à Han Kuo-yu d’avoir, peu de temps après sa prise de fonction, délaissé la gestion de la ville pour se lancer dans la campagne pour l’élection présidentielle, où il représentait le KMT face à la présidente sortante Tsai Ing-wen qui a finalement été réélue.

Comme le veut la Loi sur l’élection et la révocation des responsables publics, une proposition de révocation a dans un premier temps été déposée auprès de la commission centrale des Elections (CEC) par plus de 1% des électeurs inscrits dans cette municipalité spéciale, et ce une fois écoulée la première année du mandat entamé le 25 décembre 2018. Le 17 janvier 2020, cette première étape avait été franchie avec la validation par la CEC de 28 560 signatures (22 814 était exigées).

Une fois la proposition de révocation établie, ses promoteurs disposaient ensuite de 60 jours pour recueillir les signatures de 10% du corps électoral. Ce fut chose faite début mars avec le recueil de 377 662 signatures valides, soit plus que les 228 134 exigées.

Le 6 juin, 2 299 981 électeurs étaient appelés aux urnes. Pour l’emporter, la proposition de révocation du maire devait recueillir la majorité des suffrages exprimés et être approuvée par au moins 25% des inscrits (dans ce cas : 574 996 voix). Avec 939 090 suffrages valides en faveur de la proposition et 25 051 contre, la révocation du maire a donc été approuvée.

S’exprimant le 6 juin après l’annonce des premiers résultats, Han Kuo-yu, qui avait appelé les électeurs à s’abstenir lors de ce scrutin, a reconnu sa défaite. Le Yuan exécutif doit désormais nommer un maire par intérim et convoquer sous trois mois une élection partielle permettant de désigner un nouveau maire pour le reste du mandat. Han Kuo-yu ne peut pour sa part se représenter à la fonction de maire de Kaohsiung pour une durée de quatre ans.

source : Taiwan News

%d bloggers like this: