Friday, November 20, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


RFI | Haïti: la Cour des Comptes épingle à nouveau le pouvoir dans le scandale Petrocaribe

Tweet Stéphanie balmir dubousquet Vildrouin du ministère du Tourisme débloque des fonds pour l’achat de 5 000 bèf (vaches laitières)…

By Rezo Nodwes , in ACTUALITÉS , at August 19, 2020 Tags: , ,

img

Stéphanie balmir dubousquet Vildrouin du ministère du Tourisme débloque des fonds pour l’achat de 5 000 bèf (vaches laitières) !!!

RFI

La corruption des administrations publiques passe une nouvelle fois sous la loupe de la Cour supérieure des comptes. Le troisième et dernier rapport sur la gestion des fonds Petrocaribe a été publié ce lundi 17 août. Il s’agit là de plus de deux milliards de dollars d’aide prêtés à Haïti par le Venezuela entre 2008 et 2016. Comme pour les précédents audits, le constat est sans appel : entre 2010 et 2016, la gestion de centaines de millions de dollars a été au mieux calamiteuse au pire frauduleuse.

Mardi 18 août 2020 ((rezonodwes.com))–

Avec notre correspondante à Port-au-Prince, Amélie Baron

Pas d’estimation des coûts avant le lancement de travaux, pas de document comptable fiable, pas d’appel d’offre… Les plus de 1000 pages du rapport de la Cour des comptes sont une litanie de fautes administratives.

Mais les dérives liées aux fonds Petrocaribe sont loin d’être dévoilées car jamais la Cour ne s’attache à savoir si les projets financés à coups de millions de dollars étaient pertinents.

Etait-ce bien par exemple au ministère du tourisme de distribuer 5 000 vaches laitières à des fermiers ? Etait-il nécessaire de construire cet embarcadère ou ce tronçon de route plutôt qu’un autre ? Ces questions ne sont pas posées. Aussi beaucoup de documents n’ont pas été transmis par les ministères.

Le projet de Morne-à-Cabri est potentiellement l’un des plus gros scandales : suite au séisme de 2010, 1500 logements et un parc industriel devaient être construits en périphérie de la capitale. Lancé en 2012, le chantier a été stoppé en 2014. Pourtant 46 millions de dollars ont bien été versés à une compagnie dominicaine. Et la Cour des comptes dit aujourd’hui n’avoir pu retracer aucun contrat.

Contre les recommandations de la Cour des comptes et malgré des manifestations populaires organisées depuis 2018, aucune poursuite n’a encore été menée par la justice haïtienne contre les dizaines d’anciens ministres et haut dirigeants impliqués dans le scandale Petrocaribe.

source RFI

L’organisation des élections est-elle toujours possible avec Jovenel Moise et ses cartes Dermalog ?

%d bloggers like this: