Tuesday, October 13, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


René Julien :  »Oeuvrons pour une opposition crédible. Pour le reste, le peuple s’en charge »

Tweet Lundi 28 septembre 2020 ((rezonodwes.com))– Disons qu’en démocratie représentative,  toute lutte concurrentielle pour accéder à une importante et délicate…

By Rezo Nodwes , in ACTUALITÉS , at September 28, 2020 Tags: ,

img

Lundi 28 septembre 2020 ((rezonodwes.com))– Disons qu’en démocratie représentative,  toute lutte concurrentielle pour accéder à une importante et délicate fonction de l’État donne lieu au pluralisme politique.

Dans le monde moderne, le regime des pleins pouvoirs est banni pour faire place nette à la démocratie pluraliste.

Dans cette démocratie,  tout parti politique aspire au pouvoir, mais pas a n’importe quel prix. Les règles d’admission au pouvoir sont  strictement définies  par la Constitution.

Après les élections, les partis perdants sont sensés être à l’opposition pour dénoncer toutes déviances, dans l’intérêt de la majorité, toutes pratiques en désaccord avec la gestion de l’État selon les  normes constitutionnelles.

Il est des circonstances qui peuvent obliger  le parti au pouvoir  à composer avec certaines figures ou valeurs de l’opposition  pour une gestion transparente de l’ Etat.

Il y a lieu de rappeler que la gestion de la chose publique n’est pas exclusivement l’affaire d’une catégorie de gens mais celle de tous les citoyens et citoyennes expérimentés et désireux de servir la cause de la chose publique.

En matière politique, l’opposition permet:

1- d’exercer une surveillance stricte et permanente sur la gestion du pouvoir;

2- d’œuvrer dans le sens de freiner, pour le compte du bien commun, les abus de pouvoir des autorités politiques surtout;

3 – de réaliser, au niveau du pouvoir et selon les normes régissant la matière, l’alternance politique indispensable dans toutes démocraties modernes.

L’opposition haïtienne semble n’avoir pas encore réuni les conditions qu’il faut pour exercer son rôle de vigie comme c’est le cas dans tout État de droit.

Pour libérer le peuple du carcan du système rétrograde en cours dans le pays, nous ne devons pas nous contenter seulement du renversement d’un gouvernement  rétrograde, nous devons aussi faire le sacrifice, celui de revoir profondément les agissements de l’opposition haïtienne appelée à combler le vide.

La politique est une chose publique trop importante pour la confier à des  marons inconnus d’une nation ou à des individus ayant une âme d’esclave et souvent, malgré les dispositions constitutionnelles favorables aux valeurs.

3 sept 2020

René Julien
Citoyen engagé

%d bloggers like this: