Sunday, October 11, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


RD: A Bayahibe les autorités ont fait l’essentiel pour éviter l’explosion des contaminations parmi les haïtiens

A Bayahibe en République dominicaine, les autorités ont fait l’essentiel pour éviter beaucoup de cas de contaminations au Covid-19 parmi…

By John Fritz Moreau , in ACTUALITÉS , at August 12, 2020 Tags: , , , ,

img

A Bayahibe en République dominicaine, les autorités ont fait l’essentiel pour éviter beaucoup de cas de contaminations au Covid-19 parmi les haïtiens.

Garcia Moreta, lieutenant colonel dans les forces de police dominicaine, Garcia Moreta, dans une interview exclusive accordée à Juno7, a expliqué comment les mesures prises par les autorités dominicaines ont ralenti la progression du Coronavirus dans la ville balnéaire de Bayahibe, située sur la côte caribéenne de la République dominicaine, où vivent beaucoup de ressortissants haïtiens.

En effet, alors que la République dominicaine a déjà enregistré 81 094 cas d’infection et 1346 décès dus au Coronavirus (au mardi 11 août), la province de La Altagracia, où se trouve la ville touristique de Bahayibe n’a compté que 2 204 cas confirmés et 4 morts. Le nombre de personnes rétablies s’élève à 713.

“Je n’ai pas eu de graves problème avec les Haïtiens car ils se comportent très bien. Ils sont très travailleurs dans la ville de Bayahibe. Le seul inconvénient qu’on a rencontré, c’est qu’ils avaient des difficultés à maintenir la distance sociale pour éviter la contamination à la Covid-19”, a déclaré Garcia Moreta. Toutefois pour empêcher la propagation de la maladie, des masques ont été distribués principalement aux étrangers et dominicains, a-t-il ajouté.

Pour les Haïtiens, qui vivent à Bahayibe, le lieutenant colonel Moreta croient qu’ils ont été très peu touchés en raison des mesures nécessaires prises par les autorités dominicaines. Toutefois, certains sont retournés dans leur pays, dit-il, à cause de l’état d’urgence décrété pour freiner la pandémie de Covid qui a aussi occasionné la fermeture de nombreuses entreprises.

“Ils [les haïtiens] sont partis uniquement parce qu’ils n’avaient plus de travail mais pas à cause de la discrimination”, a-t-il soutenu. Selon les chiffres avancés par le GARR récemment, pour les six premiers mois de l’année 2020, marqués par la pandémie de coronavirus, 20 629 compatriotes haïtiens ont été rapatriés et 78 195 sont retournés au pays de manière spontanée à travers les différents points frontaliers officiels et non officiels entre Haïti et la République dominicaine.

En savoir plus :

L’état d’urgence était un prétexte pour alimenter la corruption en Haïti selon un rapport du CARDH

%d bloggers like this: