Saturday, November 21, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Québec : Une sculpture rendant hommage à Dany Laferrière accueillie au Jardin d’Art de la Grande Bibliothèque

Tweet Mercredi 14 octobre 2020 ((rezonodwes.com))– Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) a annoncé avoir accueilli dans le Jardin…

By Rezo Nodwes , in ACTUALITÉS , at October 14, 2020 Tags: ,

img

Mercredi 14 octobre 2020 ((rezonodwes.com))– Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) a annoncé avoir accueilli dans le Jardin d’art de la Grande Bibliothèque l’œuvre sculptée de Roger Langevin qui rend hommage à Dany Laferrière.

Réalisée dans un matériau composite appelé résilice, la sculpture à l’effigie de l’illustre écrivain le représente en position assise sur la plus haute marche d’un escalier, sur les parois duquel est transcrit un extrait de son roman L’exil vaut le voyage, qui donne ainsi son titre à l’œuvre.

C’est en lisant un article soulignant le cinquième anniversaire de l’intronisation de Dany Laferrière à l’Académie française que Roger Langevin, à qui l’on doit déjà à Montréal le Félix Leclerc du parc La Fontaine, a été frappé par la force qui se dégageait d’une photo prise de l’écrivain, assis dans un escalier.

Le sculpteur Roger Langevin et le président-directeur général de BAnQ, Jean-Louis Roy, devant l’œuvre rendant hommage à Dany Laferrière prêtée à la Grande Bibliothèque. Photo : Jean Corbeil. (Groupe CNW/Bibliothèque et Archives nationales du Québec)
Le sculpteur Roger Langevin et le président-directeur général de BAnQ, Jean-Louis Roy, devant l’œuvre rendant hommage à Dany Laferrière prêtée à la Grande Bibliothèque. Photo : Jean Corbeil. (Groupe CNW/Bibliothèque et Archives nationales du Québec)

En acceptant l’offre de prêt du sculpteur Roger Langevin, le président-directeur général de BAnQ, Jean-Louis Roy, souhaite notamment faire écho à l’exposition Un cœur nomade, organisée par le Quartier des spectacles pour célébrer les 35 ans d’écriture de Dany Laferrière.

Le souhait de Dany Laferrière et de Jean-Louis Roy est que les écrivaines et écrivains québécois puissent occuper un espace plus important dans la cité et son imaginaire. Qui sait si cette initiative ne préfigure pas un jardin des écrivains où les figures importantes de notre littérature seraient ainsi personnifiées par différents artistes?

« Nous vivons en ce moment un véritable siège sur le plan culturel. À l’air libre, l’art public permet aux gens d’entrer en relation avec un propos plastique, bien sûr, mais aussi, dans le cas d’une œuvre comme celle-ci, avec un écrivain marquant et tout ce qu’il peut représenter au-delà de la littérature. Sans compter que Dany Laferrière est un ami de toujours de la Grande Bibliothèque : l’œuvre de Roger Langevin en est un magnifique rappel », a déclaré Jean-Louis Roy, président-directeur général de BAnQ

 « L’œuvre ne peut logiquement être installée qu’à deux endroits, soit Petit-Goâve, lieu de naissance de l’homme à Haïti, soit Montréal, lieu de naissance de l’écrivain à son métier.  J’ai voulu rendre à la fois cette gravité et la joie intrinsèque de Dany. Sa grande humilité aussi », a indiqué Roger Langevin, artiste.

%d bloggers like this: