Saturday, October 17, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Politiques et militants de droits humains scandalisés par la déportation d’Emmanuel Toto Constant

Tweet Acteurs politiques et membres de la société civile redoutent d’un prolongement du règne de l’impunité avec la déportation en…

By Rezo Nodwes , in ACTUALITÉS , at June 25, 2020 Tags: , , , , ,

img

Acteurs politiques et membres de la société civile redoutent d’un prolongement du règne de l’impunité avec la déportation en Haïti par les États-Unis de l’ancien homme fort du Front révolutionnaire armé pour le progrès d’Haïti (FRAPH), Emmanuel ‘’Toto’’ Constant.

« Le MPP a été la grande victime des exactions des hommes du FRAPH... » Chavannes jean-Baptiste

Port-au-Prince, mercredi 24 juin 2020 ((rezonodwes.com))–C’est comme raviver des braises des souvenirs douloureux avec l’arrivée d’Emmanuel ‘’Toto’’ Constant’’ sur le sol haïtien, considère le leader du Mouvement des Paysans de Papaye. Chavannes Jean-Baptiste, remontant les épisodes noirs ayant marqué la période du groupe paramilitaire FRAPH, évoque un affront du gouvernement américain à l’égard du peuple haïtien.

‘’ Le MPP a été la grande victime des exactions des hommes du FRAPH. Ils ont détruit nos plantations agricoles, ils également dévasté nos pépinières, nos porcheries. Des dirigeants de MPP torturés et arrêtés par les FRAPH ont été contraints de prendre le maquis. Nous devrons veiller au grain contre une éventuelle réhabilitation de Toto Constant’’ avertit Chavannes Jean-Baptiste.

Après 12 ans d’emprisonnement, le leader du FRAPH revient au pays, signale l’ancien député de la 3ème circonscription de Port-au-Prince. Printemps Bélizaire, rappelant que le concerné a déjà été jugé par contumace,  invite la justice haïtienne à entamer les procédures qui s’imposent en vue de rendre justice aux proches des victimes.

‘’ Après le procès de Raboto, la sentence accordée à Emmanuel ‘’Toto’’ Constant était connue de tous. La justice doit se mettre à la hauteur des attentes placées en elle par les familles et les proches des victimes. Ce sera l’occasion pour casser la chaîne de l’impunité’’ a réagi Printemps Bélizaire.

La directrice exécutive de la Fondation Je Klere (FJKL), qualifiant d’inamicale la déportation de l’ancien chef de FRAPH, redoute d’une remobilisation des réseaux des criminelle à partir de ce rapatriement.

‘’ Les cicatrices de victimes des massacres perpétrés par les paramilitaires du FRAPH sont encore ouvertes. Alors des parents des assassinés espèrent encore justice, les Etats-Unis d’Amérique ont opté pour un geste inamical à l’endroit d’Haïti en autorisant la rentrée d’Emmanuel ‘’Toto’’ Constant’’ s’insurge Marie Yolène Gilles.

Hervé Noël
vevenoel@gmail.com

%d bloggers like this: