Friday, September 11, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


PM Jouthe contraint de présenter des excuses à la Cour des Comptes pour tirer le ministre Nader Joiséus du pétrin

Tweet À la CSC/CA, le Président Boisguéné a pris sa revanche. Pour avoir tenu, au Palais national, des propos jugés…

By Rezo Nodwes , in ACTUALITÉS , at September 11, 2020 Tags: ,

img

À la CSC/CA, le Président Boisguéné a pris sa revanche. Pour avoir tenu, au Palais national, des propos jugés désobligeants à l’égard des conseillers de la Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif, le ministre des Travaux publics, à moins des excuses publiques, a été invité à abandonner la salle de la rencontre

Vendredi 11 septembre 2020 ((rezonodwes.com))– Le ministre des Travaux publics, Transport et Communication a été déclaré, vendredi 11 septembre, persona non grata par les juges de la CSC/CA.

L’ingénieur Nader Joiséus, pour avoir, le dimanche 6 septembre dernier, vilipendé les conseils de la Cour en les accusant de faire obstacle aux projets soumis par l’Exécutif, a été invité à se retirer de la rencontre tenue avec les juges du tribunal administratif.

Pour laver l’affront, le président Boisguéné a fixé, dès le début, les règles du jeu, en exigeant à ce que des excuses publiques soient adressées aux juges de la CSC/CA. Le ministre Nader Joiséus qui faisait partie de la délégation, a été accusé d’avoir engagé une campagne calomnieuse à base de désinformations et de déclarations menaçantes à l’encontre des membres de la Cour, à l’occasion du 6ème numéro du Dialogue communautaire, version améliorée de « Gouvenman Lakay ».

Au regard de ces considérations, les conseillers ont jugé que le titulaire du MTPTC n’était pas habilité à assister à la rencontre, sans avoir tenu des excuses publiques. En guise de revanche, le numéro un de la CSC/CA lui a montré la porte avant la rencontre.

Cependant, le Premier ministre Joseph Jouthe qui dirigeait la délégation a concédé sur le fait que son ministre a franchi la ligne rouge dans son intervention visant à induire en erreur le Président de la République. Il a tenu à formuler les excuses du gouvernement à la Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif.

 ‘’Je sollicite auprès de vous de recevoir des excuses de tous les membres du gouvernement. Cependant, je ne vais pas autoriser le ministre Nader Joiséus à intervenir sur le sujet’’, a avancé Joseph Jouthe.

Les deux parties ont semble-t-il passé l’éponge sur les incidents du Palais présidentiel. Au final l’ingénieur Nader Joiséus a été autorisé à assister à la rencontre.

Hervé Noel
vevenoel@gmail.com

%d bloggers like this: