Tuesday, October 13, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Plus d’un mois après la fermeture du MAST, le syndicat pose des conditions pour une éventuelle reprise

Plus d’un mois après la fermeture du Ministère des Affaires Sociales et du Travail (MAST), le syndicat des employés pose…

By Pierre Lunick Revange , in ACTUALITÉS , at October 7, 2020 Tags: ,

img

Plus d’un mois après la fermeture du Ministère des Affaires Sociales et du Travail (MAST), le syndicat des employés pose des conditions pour une éventuelle reprise des activités

Port-au-Prince , Haïti .- Il y a un mois et quelques jours depuis que les portes du siège social du Ministère des Affaires Sociales et du Travail à l’avenue Charles Sumner sont fermées. Des employés contractuels et l’Alternative du personnel syndical du MAST ( APS/MAST) organisent des mouvements de protestation contre la ministre Nicole Yolette mais pour exiger entre autres le paiement des arriérés de salaires des contractuels, le renflouement de la carte de débit et des avantages sociaux.

Depuis le 27 août 2020, la titulaire du MAST ne vient plus à son bureau. Elle travaille de préférence à la Société Nationale des Parcs Industriels(SONAPI). Elle y signe exceptionnellement des attestations définitives sur demande expresse . Entre-temps, rien ne fonctionne au ministère, c’est un désert, explique Végaire Espady, président de l’APS/MAST.

Juno7 l’a contacté ce mercredi matin pour savoir où en sont les négociations. Végaire Espady a évoqué une possibilité pour que les activités reprennent au Ministère des Affaires Sociales et du Travail cette semaine.Le hic c’est que les protestataires posent une panoplie de conditions.

Selon le président de l’Alternative du personnel syndical du du Ministère des Affaires Sociales et du Travail, la ministre doit signer urgemment les attestations définitives au profit des organisations de la société civile qui sont fermées dans les tiroirs de son bureau. Ce sera selon lui un signe de bonne foi. Mme Nicole Yolette Altidor doit aussi prendre des dispositions pour faire de même pour les centaines de diplômes professionnels empilés sur son bureau.

Plus loin, le syndicaliste demande à la titulaire du MAST d’ordonner l’aspersion des bureaux de l’institution et la réalisation des travaux de réparation nécessaire notamment le remplacement des portes défectueuses. Il exige également l’installation d’un chef comptable pour éviter des possibilités de corruption car ce poste est occupé par l’actuel administrateur, la signature immédiate des centaines de lettres de promotion, la nomination des contractuels, des réparations et dédommagements au profit de Wendy Junior dit Dessalines, un employé du MAST maltraité par des agents de l’UDMO dans le cadre d’un mouvement de protestation organisé par les contractuels et les syndicalistes.

En savoir plus:

Le nouvel ambassadeur d’Haïti a remis ses lettres de créance à l’Empereur du Japon

%d bloggers like this: