Tuesday, November 24, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Mort de trouille, le ministre Tèt Kale Lucmane Delille s’est caché pour échapper à la fureur des policiers Fantom 509, révèlent des employés du MJSP

Il a déclaré vouloir prendre personnellement la direction des opérations contre les bandits, mais au moindre bruit de pétard mouillé,…

By Rezo Nodwes , in ACTUALITÉS , at March 11, 2020 Tags: ,

img

Il a déclaré vouloir prendre personnellement la direction des opérations contre les bandits, mais au moindre bruit de pétard mouillé, le ministre de la justice et ancien manifestant GNBiste détale comme un faux Lapin et se terre sous un bureau, ironise un des employés du MJSP

Mardi 10 mars 2020 ((rezonodwes.com))– Le nouveau ministre de facto de la Justice et de la Sécurité Publique, Lucmane Delille, qui quelques heures auparavant, se vantait d’être un chevalier sans peur et sans reproche, capable d’éradiquer les gangs armés sur tout le territoire, aurait perdu de sa superbe, mardi, devant plusieurs employés de l’institution qu’il dirige.

L’ancien militant GNB et son collègue des Finances, Michel Patrick Boisvert, se sont retranchés à l’intérieur des immeubles logeant leur ministère pour se soustraire de la colère des policiers protestataires de Phantoms 509, ont confié des employés au journaliste Hervé Noël.

Certains employés ont révélé que le titulaire du MJSP a même plongé, la tête la première, sous un bureau, de peur de se faire pincer par les agents de la PNH qui exprimaient leur colère pour une deuxième journée cette semaine, à cause de la révocation de cinq de leurs camarades et le refus du gouvernement d’autoriser le fonctionnement d’un syndicat au sein de l’institution policière.

Les protestataires, pour la plupart encagoulés, ont forcé les employés des ministères de la Justice et celui des Finances, à vider les lieux en s’appuyant sur la même stratégie violente d’inonder ces espaces de gaz lacrymogènes. Des caméras de surveillance de ces bureaux ont été gravement endommagées et des véhicules saccagés.

Il faut rappeler que la résidence de l’auto-proclamé « premier des policiers haïtiens », avait reçu lundi la visite des policiers frustrés par le manque de moyens et les conditions déplorables de travail au sein de la PNH. Les vitres d’un des véhicules du cortège du PM Joseph Jouthe a volé en éclats, lors de cette singulière opération des Fantoms 509.

Match la rude!

%d bloggers like this: