Sunday, November 22, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Michèle Sison et Jessy Menos abordent les différents massacres en Haïti

L’ambassadeur Michèle Sison et la ministre Colombe Émilie Jessy Menos se sont entretenues par visioconférence. Port-au-Prince, Haïti.- Une note d’information…

By Jean Herntz ANTILUS , in ACTUALITÉS , at August 4, 2020 Tags: ,

img

L’ambassadeur Michèle Sison et la ministre Colombe Émilie Jessy Menos se sont entretenues par visioconférence.

Port-au-Prince, Haïti.- Une note d’information publiée ce lundi 3 août sur les comptes officiels de l’ambassadeur des États-Unis en Haïti confirme un entretien par visioconférence entre l’ambassadeur, Michèle J. Sison et la ministre déléguée auprès du premier ministre chargée des droits humains et de la lutte contre la pauvreté extrême, Colombe Émilie Jessy Menos. La reddition de compte dans les cas de violations de droits humains, la lutte contre l’impunité, la lutte contre la détention préventive prolongée et la protection de la liberté d’expression étaient parmi les points au menu des discussions entre Michèle J. Sison et Colombe Émilie Jessy Menos selon la note officielle.

L’ambassadeur des États-Unis a également souligné la nécessité pour les autorités haïtiennes de continuer à chercher à rendre justice aux victimes des massacres de Raboteau, La Saline et Bel-Air.

La semaine écoulée, la haut-commissaire des Nations-Unies aux droits de l’homme, Michèle Bachelet, avait également exprimé le vœu que le principal instigateur du massacre de Raboteau, Emmanuel Mario Constant alias Toto Constant, extradé des États-Unis en juin dernier, soit jugé pour ses crimes commis au cours des années 1990 conformément aux lois haïtiennes.
Par ailleurs, les avocats des victimes du massacre de La Saline ont dénoncé maintes fois à travers des interventions publiques la lenteur enregistrée dans le traitement de ce dossier après l’inculpation de plusieurs personnnes dont 2 anciens officiels de l’administration de Jovenel Moïse, l’ancien délégué départemental de l’Ouest, Joseph Pierre Richard Duplan, et l’ancien directeur général du Ministère de l’Intérieur et des Collectivités Territoriales, Fednel Monchéry.

A lire aussi :

%d bloggers like this: