Thursday, September 3, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Melania Trump réclame quatre ans de plus pour «Donald»

Tweet Mercredi 26 août 2020 ((rezonodwes.com))–« Nous avons besoin que mon mari soit notre président pour quatre ans de plus…

By Rezo Nodwes , in ACTUALITÉS , at August 26, 2020 Tags: , ,

img

Mercredi 26 août 2020 ((rezonodwes.com))–« Nous avons besoin que mon mari soit notre président pour quatre ans de plus ». Melania Trump a fait mardi l’éloge de « Donald », louant en particulier sa réponse face à la « terrible pandémie » de la COVID-19.

« Ce n’est pas un homme politique traditionnel. Il ne fait pas que parler, il obtient des résultats », a lancé la première dame des États-Unis, critiquant à plusieurs reprises, en écho aux attaques répétées du président américain, l’attitude des médias.

Au deuxième jour d’une convention républicaine où le nouveau coronavirus n’a été que très rarement évoqué, l’ex-mannequin d’origine slovène, 50 ans, a marqué sa différence en insistant sur les ravages causés par le virus.

« Depuis mars, nos vies ont radicalement changé […] Je sais que beaucoup de gens sont inquiets, je veux que vous sachiez que vous n’êtes pas seuls », a-t-elle lancé depuis les jardins de la Maison-Blanche.

Promettant que « Donald » ferait tout son possible pour prendre soin de tous ceux qui sont touchés, elle a dénoncé les « attaques » du camp démocrate et les « ragots » colportés par les médias.

D’autre part, un fait sans précédent est enregistré dans l’histoire politique moderne, le chef de la diplomatie Mike Pompeo s’est exprimé lors de cette convention dans une vidéo enregistrée la veille à Jérusalem.

Il est d’usage que le secrétaire d’État reste à l’écart de ces grand-messes partisanes, qu’elles soient démocrates ou républicaines.

« Bonjour, je suis Mike Pompeo, je vous parle depuis la magnifique ville de Jérusalem », a-t-il lancé, dans un message clairement destiné à la base électorale évangélique du milliardaire républicain.

« Le président Trump a traduit dans les actes sa vision de l’Amérique d’abord. Cela ne l’a peut-être pas rendu populaire dans toutes les capitales du monde, mais cela a marché » a souligné Pompeo.

%d bloggers like this: