Saturday, November 21, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Manifestation du 17 octobre 2020: l’opposition a bravé le danger à Port-au-Prince

Manifestation du 17 octobre 2020: l’opposition a passé outre les menaces et décrète la permanence. Comme annoncé, les opposants au…

By Pierre Lunick Revange , in ACTUALITÉS , at October 18, 2020 Tags: , , , ,

img

Manifestation du 17 octobre 2020: l’opposition a passé outre les menaces et décrète la permanence.

Comme annoncé, les opposants au président Jovenel Moïse ont foulé le macadam ce samedi 17 octobre à l’occasion de la commémoration des 214 ans de l’assassinat du père fondateur de la nation, Jean-Jacques Dessalines. Cette journée de mobilisation dite générale a été organisée pour exiger la démission du chef de l’Etat, l’installation d’un gouvernement de transition, justice pour Me Monferrier Dorval ainsi que toutes les autres personnes attaquées et/ou assassinées sous le régime au pouvoir, la réalisation du procès PetroCaribe, la conférence nationale entre autres.

Manifestation du 17 octobre 2020: l’opposition a bravé le danger à Port-au-Prince

Dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince, la journée de mobilisation a débuté timidement avec des petits rassemblements éparpillés ça et là notamment au Champ de mars et au Carrefour de l’aéroport malgré les menaces du chef du G9 an fanmi et alliés. Des barricades de pneus enflammés ont été remarqués dans plusieurs zones. Les rues ont été vidées.

Les militants, déterminés à se rendre à Pétion-Ville, ont été contraints de rebrousser chemin une fois arrivés à Delmas 60. Pour les empêcher à dépasser le cordon de sécurité érigé par la Police Nationale d’Haïti, les agents ont fait usage de gaz lacrymogène. Même cas de figure au niveau de Delmas 67 à la mi-journée.

Des individus lourdement armés, encagoulés ont été remarqués au niveau de Delmas 95. Des tirs d’armes automatiques ont entendus pendant de bonnes minutes à Pétion-Ville.

Des figures de proue de l’opposition ont été remarquées sur le parcours dont le Porte-parole du Secteur Démocratique et Populaire, Me André Michel, les anciens sénateurs Evallière Beauplan, Edmonde Supplice Beauzile, Antonio Chéramy, Cassy Nenel, Yvon Feuillé du parti Fanmi Lavalas , Edgard Leblanc Fils Coordonnateur de l’OPL, l’ancien ministre de la justice Paul Denis. La manifestation de Port-au-Prince divisée en plusieurs branches, a été dispersée par la PNH.

Plusieurs blessés ont été enregistrés. Ils ont été transportés à l’hôpital à l’initiative de l’opposition.
Des manifestations ont eu lieu également à Saint-Marc, aux Cayes et au Cap-Haitien où des milliers de personnes ont gagné les rues. La présence du leader du parti Pitit Dessalines a été remarquée dans la manifestation au Cap-Haitien.

En savoir plus :

La pandémie fait 8 millions de pauvres de plus aux États-Unis

%d bloggers like this: