Saturday, November 21, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Malgré les menaces et un ultimatum, les propriétaires de stations d’essence défient le ministre Coffy et maintiennent le mot d’ordre de grève

Tweet Les affiliés de l’Association nationale des propriétaires de stations de service n’entendent pas mettre fin à leur mouvement, en…

By Rezo Nodwes , in ACTUALITÉS , at October 13, 2020 Tags: ,

img

Les affiliés de l’Association nationale des propriétaires de stations de service n’entendent pas mettre fin à leur mouvement, en dépit des menaces de sanctions brandies par le ministre du Commerce et de l’Industrie, Jonas Coffy. À la deuxième journée de la grève illimitée, un nombre important de stations d’essence ont gardé leurs portes fermées

Mardi 13 octobre 2020 ((rezonodwes.com))– Le vice-président de l’ANAPROSS, José Pablo Sylvain déplore que le ministre du Commerce et de l’Industrie, Jonas Coffy, n’a pa su se mettre au dessus de la mêlée dans ce bras de fer avec les responsables de l’Association professionnels du pétrole (APPE).

Le titulaire du MCI, ancien député lavalas reconverti Tet Kale, a menacé de d’annuler les permis de fonctionnement des stations d’essence, de geler leurs comptes bancaires et d’enrayer ces opérateurs de la liste des entreprises pétrolières à opérer en Haïti pour avoir engagé un arrêt de fonctionnement dans le but d’exiger des ristournes de leurs fournisseurs.

En réponse à l’ultimatum du gouvernement, les 257 membres de l’ANAPROSS ont maintenu la grève, a confirmé le vice-président dans une interview accordée, ce mardi au journal.

Parallèlement, José Pablo Sylvain annonce qu’une rencontre a été programmée au mercredi 13 octobre entre le Ministère de l’Économie et des Finances et des entrepreneurs de l’ANAPROSS dans la perspective de dénouer la crise.

Ce sera l’occasion pour exposer la situation au ministre Michel Patrick Boisvert et d’exiger aux compagnies pétrolières Go, National, Total, DNC, Sol de revoir leur décision unilatérale de renoncer à céder les remises contrairement au protocole d’accord conclu, a-t-il laissé entendre.

Dans l’intervalle, les pompes à essence resteront fermées jusqu’à nouvel ordre, informe José Pablo Sylvain.

Il espère q’un dénouement sera apporté à ce conflit qui risque d’affecter la vie socioéconomique compte tenu de la transversalité du carburant pour l’économie.

Hervé Noël
vevenoel@gmail.com

%d bloggers like this: