Monday, November 23, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


L’USAID aide à fournir des services financiers aux propriétaires de micro-entreprises dans les zones rurales des départements du Nord et de l’Artibonite d’Haïti

Tweet Mardi 20 octobre 2020 ((rezonodwes.com))– – Le gouvernement des États-Unis, par l’intermédiaire de l’Agence des États-Unis pour le développement…

By Rezo Nodwes , in ACTUALITÉS , at October 20, 2020 Tags: ,

img

Mardi 20 octobre 2020 ((rezonodwes.com))– – Le gouvernement des États-Unis, par l’intermédiaire de l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID), aide à offrir des services d’épargne et de crédit à la population haïtienne dans certaines des régions les plus reculées du pays. Avec le soutien de l’USAID, le projet de Finance Pour Tous a travaillé avec Le Levier, un réseau national de coopératives de crédit desservant plus de 850 000 membres, pour développer la solution numérique innovante Kès Pa’m Pi Pre’m (KPPP).

Comme l’a dit le Chargé d’Affaires, a.i. de l’Ambassade des Etats-Unis à Port-au-Prince, Nicole Theriot: “Le gouvernement américain est fier de permettre aux propriétaires de micro-entreprises de mieux gérer leur argent, d’obtenir des prêts plus importants et de développer leurs activités grâce à cette innovation numérique Kès Pa’m Pi Pre’m.”

Aujourd’hui, deux membres de la coopérative de crédit Le Levier, la Société Coopérative «Lavi Miyò» (SOCOLAVIM) dans le département de l’Artibonite, et la Caisse Populaire la Fraternité (CPF) dans le département du Nord, offrent à leurs clients des services d’épargne et de crédit KPPP. Équipés de nouvelles tablettes et imprimantes portables, les agents de SOCOLAVIM et de CPF se rendent désormais dans les communautés rurales de la région nord d’Haïti pour ouvrir des comptes pour les propriétaires de micro-entreprises et effectuer des transactions directement avec leurs nouveaux clients. Ils organisent également des réunions communautaires dans des régions éloignées pour informer les gens sur l’importance et les avantages d’économiser de l’argent et d’obtenir du crédit, ce qui aide leurs clients à apprendre à mieux gérer leur argent.

Elvina, propriétaire d’une boutique dans le département de l’Artibonite, est l’une des milliers de femmes qui ont ouvert un compte d’épargne dans une coopérative de crédit pour développer son entreprise, grâce au projet Finance pour Tous de l’USAID Haïti. L’accès à un réseau de soutien et à des prêts a autonomiser les femmes comme Elvina. “Je suis fière de dire que j’ai un compte d’épargne à la Société Coopérative Lavi Miyò (SOCOLAVIM) via les services de Kès Pa’m Pi Pre’m. Avec KPPP, je vais épargner plus régulièrement et demander des prêts plus importants pour développer mon entreprise”, a déclaré Elvina, ajoutant: “J’ai toujours souhaité avoir un livret d’épargne dans une institution financière respectée. Avec les services de KPPP, j’appartiens toujours à un groupe communautaire pour les petits prêts, mais maintenant je suis en mesure d’obtenir des prêts plus importants et de faire ces transactions directement dans ma commune. Cela me fait gagner du temps et de l’argent!”

Les femmes possèdent et dirigent la majorité des micro-entreprises en Haïti, et les femmes des zones rurales sont particulièrement enthousiastes à l’idée d’apprendre comment utiliser les services financiers et accéder aux prêts pour développer leurs petites entreprises. Plus de 60% des clients du KPPP sont des femmes qui, grâce aux bénéfices qu’elles réalisent, peuvent investir davantage dans leurs communautés pour la nourriture, l’éducation et d’autres besoins de base de leur famille.

Le Directeur de Mission de l’USAID, Chris Cushing, a déclaré: “Nous sommes très heureux que de nombreux nouveaux membres fassent et continuent de faire partie des groupes informels d’épargne. Grâce aux services d’épargne et de prêt du KPPP, ils ont désormais un accès direct à des prêts plus importants directement dans leurs communautés, ce qui les aidera à acheter plus de marchandises pour développer leurs micro-entreprises.”

Prophète Fils-Aimé, Directeur Général de SOCOLAVIM, confirme l’intérêt des coopératives de crédit à utiliser des solutions numériques pour aider les communautés éloignées à s’engager dans des transactions financières formelles. “Atteindre les clients dans les régions éloignées a toujours été un objectif de notre conseil d’administration. Kès Pa’m Pi Pre’m est la solution [que nous] recherchons depuis longtemps déjà”, a déclaré Fils-Aimé.

Le Directeur de Mission l’USAID en Haïti, Cushing, a déclaré: “Avoir accès aux services essentiels d’épargne et de prêt crée des opportunités pour les citoyens, les aide à élever leur niveau de vie et leur permet de tracer leur propre avenir. L’USAID est fière d’améliorer l’accès aux services financiers inclusifs qui stimulent la croissance économique et le développement durable à long terme.”

%d bloggers like this: