Saturday, October 10, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


L’OPC préoccupé par les actes d’assassinats et la violence qui accompagnent les revendications

L’Office de Protection du Citoyen (OPC) préoccupé par les actes d’assassinats et la violence qui accompagnent les revendications. Dans un…

By Pierre Lunick Revange , in ACTUALITÉS , at October 9, 2020 Tags: , ,

img

L’Office de Protection du Citoyen (OPC) préoccupé par les actes d’assassinats et la violence qui accompagnent les revendications.

Dans un communiqué de presse publié ce 8 octobre, l’Office de Protection du Citoyen (OPC) exprime son inquiétude et sa plus vive préoccupation face à la détérioration du climat sécuritaire caractérisé par des violations et atteintes du droit à la vie et la recrudescence du phénomène d’enlèvement dans le pays.

Dans ce document, l’OPC cite les cas du bâtonnier de l’Ordre des Avocats de Port-au-Prince, Me Monferrier Dorval et celui de l’étudiant de l’Ecole Normale Supérieure(ENS), Grégory Saint-Hilaire, tous deux tués par balles en l’espace d’un mois.

Tout en exigeant justice et réparation pour toutes les victimes tombées sous des balles assassines, l’OPC dit observer avec indignation, l’usage d’une violence exagérée, inacceptable, intolérable dans les revendications pour la justice.

“Plus d’une dizaine de véhicules appartenant au personnel et au corps professoral du Rectorat de l’Université d’Etat d’Haïti (UEH) ont été
saccagés, sans foi ni loi, devant le local du dit Rectorat le mardi 6 octobre par des manifestants qui se disent “vouloir obtenir justice”, écrit l’institution.

Ces actes dont les attaques contre les biens d’autrui, poursuit l’OPC, constituent également une autre forme d’injustice cruelle et inacceptable rappelant que la justice n’est pas synonyme de violence et qu’elle est également contraire à toute forme de vengeance.

Selon l’OPC, les autorités étatiques doivent être à l’écoute de la population et faciliter le renforcement du système judiciaire, capable de répondre aux attentes des justiciables. A cet effet, l’OPC dit appuyer la demande de la Conférence Internationale des Barreaux sollicitant l’implication d’une Commission Internationale dans l’enquête sur l’assassinat du Bâtonnier, Me Monferrier DORVAL. En ce sens, l’OPC encourage tous les secteurs vitaux de la vie nationale à conjuguer leurs efforts pour l’instauration d’un Etat de Droit en Haïti, face au règne de la violence, de l’anarchie et de l’impunité.

En savoir plus:

Présentation du projet de mise à jour du Plan Stratégique pour le Développement d’Haïti

%d bloggers like this: