Tuesday, October 13, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Libération des 5 policiers UDMO – Ducarmel Gabriel a-t-il encore sa place au Parquet de Port-au-Prince?

Tweet minute de réflexion Ainsi va la République! Jouthe est le nouveau justicier de la ville. Donc, n’avait-il pas raison…

By Rezo Nodwes , in ACTUALITÉS , at September 12, 2020 Tags: ,

img

minute de réflexion

Ainsi va la République! Jouthe est le nouveau justicier de la ville. Donc, n’avait-il pas raison de déclarer que tous les haïtiens, y compris lui-même et son équipe gouvernementale, sont des « salopri » ?

Samedi 12 septembre 2020 ((rezonodwes.com))–Après l’émission inutile de mandats de dépôt en folie du commissaire de gouvernement Ducarmel Gabriel à l’encontre de 5 policiers de l’UDMO, par la suite libérés 24 heures plus tard, celui-ci n’a plus sa place au Parquet de Port-au-Prince.

Me. Gabriel en charge de l’enquête sur l’assassinat du bâtonnier Dorval a perdu toute crédibilité pour mener à bien le dossier de cette nébuleuse affaire. Parallèlement aux mandats d’amener pour voies de faits lancés contre des syndicalistes d’enseignants par Gabriel, va-t-il en faire autant pour condamner les actes de violence commis samedi matin par des agents de l’unité spéciale de la PNH, UDMO.

En effet, selon divers reportages des médias de la capitale, des agents de UDMO habitués à bombarder le peuple haïtien de gaz lacrymogènes, lors des manifestations de revendications sociales, ont incendié plusieurs véhicules tout en s’assurant que d’autres forces d’intervention rapide soient tenues en respect.

Rappelons que le commissaire Gabriel sur instruction du premier ministre de facto Joseph Jouthe, a été contraint samedi de faire libérer immédiatement les 5 policiers, sans aucune forme de procès, qui, selon leurs frères d’armes, n’ont rien à voir avec la vandalisation de la résidence du bâtonnier assassiné.

Gabriel a-t-il encore sa place au Parquet ? Pourrait-il vraiment arriver à conclure le rapport d’enquête sur l’assassinat de Me. Dorval en inculpant des hommes autour du président dénoncés par la clameur publique comme étant de présumés auteurs intellectuels du crime crapuleux du 28 août dernier ?

Revient-il à Jouthe de déclarer qui est coupable ou qui ne l’est pas ? Messieurs, dites donc, avec quelle matière votre masque a-t-elle fabriquée ?

%d bloggers like this: