Tuesday, October 13, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Les travaux de reconstruction de 2 lycées dans une phase avancée selon le BMPAD

Le DG du BMPAD et le 3e secrétaire de l’ambassade du Japon en Haïti ont visité ce vendredi les travaux…

By Jean Herntz ANTILUS , in ACTUALITÉS , at August 22, 2020 Tags:

img

Le DG du BMPAD et le 3e secrétaire de l’ambassade du Japon en Haïti ont visité ce vendredi les travaux de reconstruction des lycées Marie Jeanne et du Cent Cinquantenaire afin d’évaluer l’état d’avancement des travaux.

Port-au-Prince, Haïti.- Le directeur général du Bureau de Monétisation des Programmes d’Aide au Développement, Fils-Aimé Ignace Saint-Fleur, et le 3e secrétaire de l’ambassade du Japon en Haïti, Taisei Inoue, ont effectué ce vendredi 21 août 2020 une visite d’évaluation des travaux de reconstruction des lycées Marie Jeanne et du Cent Cinquantenaire. Les 2 officiels voulaient s’enquérir de l’état d’avancement des travaux de reconstruction de ces 2 bâtiments scolaires fortement endommagés par le séisme du 12 janvier 2010.Les travaux de reconstruction de 2 lycées dans une phase avancée selon le BMPAD

Les travaux, qui ont débuté le 15 mai dernier avancent à grands pas, a estimé le directeur général du Bureau de Monétisation des Programmes d’Aide au Développement, Fils-Aimé Ignace Saint-Fleur. Ce dernier, qui n’a pas caché sa satisfaction aux micros des journalistes, a assuré que les 2 constructions répondront aux normes parasismiques et anticycloniques.

« Les travaux de reconstruction du Lycée des Jeunes Filles coûteront 214 millions de gourdes et ceux du Lycée Marie Jeanne 129 millions de gourdes. Les travaux sont exécutés par la firme Execo. La supervision de ces travaux est assurée par la firme WI-BG pour un montant de 13 millions de gourdes » a fait savoir Fils-Aimé Ignace Saint-Fleur indiquant que dans 18 mois les élèves de ces 2 établissements scolaires seront heureuses de recevoir des cours dans des bâtiments flambants neufs pour un meilleur apprentissage.

Il a par ailleurs vanté la qualité des matériaux utilisés dans ces travaux assimilant les 2 bâtiments à des citadelles en raison de leur apparente solidité.

Dans une brève déclaration, le 3e secrétaire de l’ambassade du Japon en Haïti s’est réjouit de l’étroite coopération existant entre son pays et la République d’Haïti. Pour Taisei Inoue, le financement de la construction des Lycées Marie Jeanne, du Cent Cinquantenaire et de la réhabilitation de la Faculté des Sciences Humaines de l’UEH est la preuve de la bonne santé des relations entre le Pays du Soleil levant et Haïti.

A la suite de la visite de ces 2 bâtiments, la délégation s’est rendue ensuite à la FASCH pour se faire une idée du bâtiment juste avant son inauguration.

Aucun montant n’a été prélevé dans le budget de fonctionnement du pouvoir législatif dans le cadre de la réconstruction de ces bâtiments scolaires contrairement à ce qu’avait annoncé le président Jovenel Moïse en janvier 2020 au moment de constater le dysfonctionnement du parlement haïtien. Le directeur géneral du BMPAD, Fils-Aimé Igance Saint-Fleur a été formel dans sa réponse à un journaliste : la totalité des travaux de construction et de supervision est financée par l’ambassade du Japon à travers un fonds dénommé « KR ».

En savoir plus:

Avec 7 997 cas positifs à la Covid-19, Haïti est à deux doigts des 8 000 infectés

%d bloggers like this: