Thursday, September 3, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Les Etats-Unis imposent de nouvelles sanctions aux responsables de la Cour Pénale Internationale

Tweet Jeudi 3 septembre 2020 ((rezonodwes.com))– Le Secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo a déclaré mercredi que les Etats-Unis allaient imposer…

By Rezo Nodwes , in ACTUALITÉS , at September 3, 2020 Tags: ,

img

Jeudi 3 septembre 2020 ((rezonodwes.com))– Le Secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo a déclaré mercredi que les Etats-Unis allaient imposer des sanctions contre plusieurs hauts responsables de la Cour pénale internationale (CPI) en raison d’une enquête visant des citoyens américains.

M. Pompeo a indiqué que puisque la CPI « continuait à viser des Américains », les Etats-Unis sanctionneraient Fatou Bensouda, la procureure de la CPI, et Phakiso Mochochoko, directeur de la division de la Juridiction, de la Complémentarité et de la Coopération de la CPI.

« Les personnes ou entités qui continueraient à soutenir matériellement ces individus risquent également d’être exposées à des sanctions », a-t-il déclaré, ajoutant que le Département d’Etat américain avait déjà restreint l’octroi de visas aux personnes impliquées dans l’enquête de la CPI sur des ressortissants américains.

M. Pompeo a souligné que Washington n’avait pas ratifié le Statut de Rome de la CPI, et « ne tolérerait pas ses tentatives illégitimes de soumettre les Américains à sa juridiction ».

En mars, la CPI a autorisé une enquête sur d’éventuels crimes de guerre en Afghanistan, y compris ceux qui ont pu être commis par l’armée américaine et la CIA. Cette enquête pourrait conduire à la mise en accusation d’un certain nombre de membres de l’armée et des services de renseignement américains.

Le président américain Donald Trump a autorisé en juin des sanctions économiques contre les responsables de la CPI impliqués dans une enquête sur le personnel américain, suscitant l’opposition de la communauté internationale et de certains alliés des Etats-Unis.

La CPI a été créée lors de l’entrée en vigueur du Statut de Rome en 2002. Elle vise à poursuivre les coupables de génocides, de crimes de guerre, de crimes contre l’humanité et d’agressions diverses.

%d bloggers like this: