Saturday, November 21, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Les Docteurs Bitar n’ont donné d’entrevue à aucun média sur le protocole d’accord

Les Docteurs Bitar n’ont donné d’entrevue à aucun média ni d’agence en ligne sur le protocole d’accord signé entre l’hôpital…

By juno7 , in ACTUALITÉS , at October 23, 2020 Tags: , , ,

img

Les Docteurs Bitar n’ont donné d’entrevue à aucun média ni d’agence en ligne sur le protocole d’accord signé entre l’hôpital Bernard Mevs et l’État haïtien

Nous publions  ci-après, une note de l’hôpital  Bernard Mevs acheminée à Juno7 dans laquelle les docteurs Bitar apportent un dementi aux informations  laissant croire qu’ils ont révélé des informations relatives au protocole d’accord signé  entre ledit hôpital  et  l’Etat haïtien en faveur des policiers et leurs proches désignés.

“L’Hôpital Bernard Mevs s’empresse de porter à la connaissance de la population en général et la presse en particulier que les Docteurs Bitar n’ont donné d’entrevue à aucun média ni d’agence en ligne, suite au protocole d’accord accompagné d’un contrat de service signé entre l’Etat haïtien et l’Hôpital Bernard Mews en faveur des policiers et de leurs proches désignés.

Ainsi donc, la Direction du centre hospitalier rejette d’un revers de main toutes les allégations d’une quelconque agence faisant état de restrictions dans le protocole d’accord non révélées par le Premier Ministre Joseph Jouthe.

En outre, la Direction de l’Hôpital Bernard Mevs se félicite d’avoir pu trouver un terrain d’entente avec le Gouvernement de la République pour continuer à intervenir de manière plus formelle, en vue de sauver la vie des policiers notamment dans la région métropolitaine de Port-au-Prince toutes les fois que le besoin se fera sentir.

La Direction en profite pour rappeler à la population que ce contrat ne remplace pas l’assurance de OFATMA qui tient encore. En effet, comme il a déjà été souligné dans les propos tenus par les officiels du Gouvernement lors de la cérémonie de signature, le contrat prévoit la fourniture de soins de santé d’urgence  à tous les policiers et 4 membres de leur famille.

Port-au-Prince, le 22 octobre 2020”

En savoir plus:

Lucmane Delille tonbe kriye pou jan li wè ensekirite a ap pran chè

%d bloggers like this: