Monday, November 23, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Le train de l’insécurité déraille, une nouvelle personne assassinée à Petion-Ville : Pasteur Philippe Saint-Juste

Tweet Philippe Saint-Juste a été assassiné, ce mardi 13 octobre à la rue Lambert à Pétion-Ville  à quelques pas du…

By Rezo Nodwes , in ACTUALITÉS , at October 13, 2020 Tags: ,

img

Philippe Saint-Juste a été assassiné, ce mardi 13 octobre à la rue Lambert à Pétion-Ville  à quelques pas du tribunal de paix de cette commune. L’assassin après avoir commis son forfait s’est faufilé dans la foule des commerçants sans être inquiété, explique une source judiciaire contactée par le journal

Mardi 13 octobre 2020 ((rezonodwes.com))– La liste des victimes du train de l’insécurité et du banditisme ne cesse de s’allonger. Dans l’après midi du mardi, Philippe Saint-Juste, avocat et pasteur, a été tué à Petion-Ville par un individu armé, a informé un membre du Tribunal de Paix de ce ressort.

Alors que des commerçants s’apprêtaient à plier bagages et que les activités commerciales declinaient, une détonation a retenti. Dans la panique qui s’installait, le corps sans vie de Phillipe Saint-Juste a été constaté allongé sur la chaussée. La victime, homme d’Église, a été atteint d’une balle dans la tête et a rendu l’âme sur le coup. 

À la suite du meurtre un juge de paix s’est transporté sur les lieux pour verbaliser l’assassinat. Après le constat dressé par le magistrat Berthino Dabrezil le corps a été transporté dans une morgue privée de la capitale, a-t-on appris.

Cette exécution rallonge la liste des victimes du train de l’insécurité et du banditisme généralisé qui prévaut dans la capitale. En moins d’une semaine au moins une dizaine de cas d’assassinats ont été rapportées dans la presse.

Alors que d’autres cas isolés relayés sur la toile confirment le degré de cruauté des tueurs à gage qui défilent dans la capitale et l’impuissance des forces de l’ordre à garantir la sécurité des citoyens. 

Vendredi dernier, le président de la République Jovenel Moïse, à l’occasion du premier numéro de son programme baptisé  »Dyalog ak pep la », fait valoir son insatisfaction face à la performance jugée désastreuse du Haut Commandant de la Police nationale d’Haiti.

Hervé Noël
vevenoel@gmail.com

%d bloggers like this: