Saturday, October 17, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Le nom du tortionnaire Toto Constant exclu de la liste des haitiens déportés des Etats-Unis mardi

Tweet De la trentaine de compatriotes expulsés mardi des Etats-Unis, au moins une dizaine ont déjà séjourné en prison après…

By Rezo Nodwes , in ACTUALITÉS , at May 27, 2020 Tags: , , ,

img

De la trentaine de compatriotes expulsés mardi des Etats-Unis, au moins une dizaine ont déjà séjourné en prison après avoir été jugés et condamnés pour crimes…

Mardi 26 mai 2020 ((rezonodwes.com))–Une trentaine d’Haïtiens déportés des États-Unis ont débarqué mardi à l’aéroport international Toussaint Louverture, dans un contexte d’augmentation vertigineuse du nombre de cas de Covid-19 dans le pays.

La fuite de la liste des passagers a suscité une large controverse, car elle a inclus parmi les rapatriés Emmanuel Constant, un ancien chef paramilitaire qui a été condamné par contumace en Haïti pour torture et meurtre lors du massacre de 1994 dans la commune des Gonaives à Rabouteau et qui a purgé 15 ans dans des prisons américaines pour fraude bancaire et autres crimes.

Cependant, le secrétaire d’État à la Communication, Eddy Jackson Alexis, pour tenter de redorer le blason du Premier-ministre de facto, Joseph Jouthe, traitant le peuple haitien de « salopri », a indiqué que celui-ci a négocié avec les américains pour garder l’ancien tortionnaire Constant, hors des frontières d’Haïti où plusieurs de ses amis et alliés sont en poste dans l’administration Tèt Kale, notamment le ministre de fait des Haïtiens Vivant à l’Etranger, Gonzague Day et des militaires de l’armée remobilisée de Jovenel Moise.

Alexis a assuré que le gouvernement allait arrêter Constant s’il était expulsé des Etats-Unis vers Haïti et a suggéré qu’il pourrait être éligible pour un nouveau procès au moment où la justice haïtienne est très décriée surtout après la grâce présidentielle semi-voilée accordée à un ancien député, machan’n dwòg PHTK, Jean Fenel Tanis.

Le voyage de mardi est le troisième du genre depuis le début de la pandémie et le deuxième qui a inclus des citoyens ayant un casier judiciaire, ce qui met à rude épreuve les systèmes d’isolement et de quarantaine.

À date, près de 300 Haïtiens sont revenus des États-Unis, et au moins trois d’entre eux ont été testés positifs pour le nouveau coronavirus.

Selon les autorités haïtiennes, les nouveaux rapatriés ont été testés et leurs examens n’ont pas révélé la présence de Covid-19.

%d bloggers like this: