Sunday, August 30, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Le monde salue le départ de John Lewis, militant des droits civiques aux Etats-Unis

Le monde salue le départ de John Lewis, un militant des droits civiques aux Etats-Unis et membre du congrès américain….

By juno7 , in ACTUALITÉS , at July 21, 2020 Tags: ,

img

Le monde salue le départ de John Lewis, un militant des droits civiques aux Etats-Unis et membre du congrès américain.

États-Unis.-Depuis la mort de John Lewis le 17 juillet dernier, emporté par un cancer du pancréas, les hommages se sont multipliés pour saluer le départ de ce militant emblématique de la non-violence et des droits civiques aux États-Unis. Ancien compagnon de route de Martin Luther King et membre du Congrès américain depuis 1986, John Lewis est souvent considéré comme un héros des droits civiques.

Donald Trump
Le président Donald Trump s’est dit « attristé » par la mort de ce « héros des droits civiques », dans un message laconique illustrant le peu d’estime portée à celui qui avait boycotté son investiture en janvier 2017. Le président a aussi ordonné que les drapeaux soient mis en berne sur tous les bâtiments publics, y compris à la Maison-Blanche.

Barack Obama
« Peu d’entre nous vivent pour voir notre propre legs se développer d’une manière aussi remarquable et significative. John Lewis l’a fait », a réagi l’ancien président Barack Obama. Le démocrate, qui a succombé à un cancer du pancréas, « aimait tant son pays qu’il a risqué sa vie pour lui », a-t-il ajouté.

Nancy Pelosi
Selon la présidente de la Chambre des représentants Nancy Pelosi, John Lewis, élu de Géorgie depuis 1986, incarnait « la conscience du Congrès ». « John Lewis était un titan du mouvement des droits civiques dont la bonté, la foi et la bravoure ont transformé notre nation. Chaque jour de sa vie a été consacré à apporter la liberté et la justice à tous », a-t-elle écrit sur Twitter.

Mitch McConnell, le président du Sénat, a pour sa part loué ce « pionnier des droits civiques qui n’a pas hésité à mettre sa vie en jeu pour combattre le racisme, promouvoir l’égalité des droits et placer notre nation en accord avec ses principes fondateurs ».

A l’étranger
Emmanuel Macron, le président français, a rendu hommage à un « héros » grâce à qui « tant de progrès ont été conquis ».

Né au sein d’une famille pauvre de métayers de l’Alabama le 21 février 1940, John Lewis est tout d’abord attiré par la foi. Il avait été gravement blessé lors d’une marche à Selma, en Alabama, en 1965. Cette manifestation joua un rôle décisif dans l’adoption de la loi interdisant les discriminations raciales dans l’exercice du droit de vote. Il était l’élu de la Géorgie depuis 1986.

A lire aussi:

%d bloggers like this: