Sunday, October 11, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


L’ANAMAH, L’APM, LE RENAMAH et l’AJUPHA appellent au maintien de la grève

l’Association nationale des magistrats haïtiens(ANAMAH), l’association des professionnels (APM), le reseau national des magistrats haïtiens ( RENAMAH) et l’Association  des…

By juno7 , in ACTUALITÉS , at June 11, 2020 Tags: , , ,

img

l’Association nationale des magistrats haïtiens(ANAMAH), l’association des professionnels (APM), le reseau national des magistrats haïtiens ( RENAMAH) et l’Association  des juges de paix haïtiens (AJUPHA) invitent tous les magistrats à observer un arrêt de travail illimité.

L’insouciance et la passivité de l’exécutif face à la grève observée par les juges depuis le 1er juin ont provoqué l’ire des Associations de magistrats. En effet, l’Association nationale des magistrats haïtiens(ANAMAH), l’association des professionnels (APM), le reseau national des magistrats haïtiens ( RENAMAH) et l’Association  des juges de paix haïtiens (AJUPHA) invitent tous les magistrats de la république à observer un arrêt de travail illimité, dans le but d’exiger de meilleurs traitements et conditions de travail.

L’ANAMAH appelle à la solidarité de tous les magistrats dans la lutte revendicative des magistrats. D’un autre côté, elle reproche, dans une lettre ouverte, au Conseil Supérieur du pouvoir judiciaire ( CSPJ) son silence complice face aux revendications des magistrats.

“En adoptant cette posture passive, l’ANAMAH* constate que le Conseil se rend ainsi complice du pouvoir exécutif dans l’axphyxie totale de la magistrature, le dernier budget publié sans tenir compte des revendications des Magistrats en est l’exemple absolu! Pourquoi, tout en encourageant les juges de Paix à maintenir leur position, l’ANAMAH* appelle tous les Magistrats, de toutes les juridictions de la République à observer un arrêt de travail illimité, à compter de la date de cette présente”, lit-on dans cette lettre.

Parallèlement,  l’APM, le RENAMAH) et l’AJUPHA, ont, dans une note de presse conjointe, exprimé leur soutien à la lutte des magistrats.

En conséquence elles invitent les autres magistrats à rejoindre la lutte. “Elles invitent les magistrats de tous grades et qualités à travers toutes les juridictions du pays au respect scrupuleux de ce mot d’ordre jusqu’à la satisfaction des revendications suivantes : de meilleures conditions de travail, dont des matériels de travail nécessaires et appropriés à cette période pandémique; le renouvellement, sans délai, des mandats des Juges des Tribunaux de Première Instance et de ceux des Cours d’Appel;

le transfert de compétence du personnel judiciaire (greffiers, huissiers audienciers) au Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ) conformément aux engagements pris à cet effet par le Pouvoir exécutif à travers le Protocole d’Accord conclu avec le Conseil en date du 20 octobre 2017, le transfert du budget d’investissement du Pouvoir Judiciaire au CSPJ ; les meilleurs traitements face à la montée galopante de l’inflation.

Ces notes portent les signatures du Magistrat Wando SAINT-VILLIER, Président de l’APM; Magistrat Ikenson EDUME, Président du RENAMAH; Magistrat Michel DALEXY, Président de l’AJUPHA et du Magistrat Wilner Jean MORIN, Président de l’ANAMAH.

A lire aussi :

HAÏTI – JUSTICE – CSPJ – GRÈVE – ANAMAH – APM

%d bloggers like this: