Tuesday, September 1, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


L’administration Moïse-Jouthe veut insuffler du sang neuf dans la diplomatie.

L’administration Moïse-Jouthe veut insuffler du sang neuf dans la diplomatie haïtienne en transférant 24 jeunes cadres du MAE aux services…

By juno7 , in ACTUALITÉS , at July 20, 2020 Tags: , , , ,

img

L’administration Moïse-Jouthe veut insuffler du sang neuf dans la diplomatie haïtienne en transférant 24 jeunes cadres du MAE aux services externes.

Port-Au-Prince, Haïti.- À la diligence du ministre des affaires étrangères et des cultes, le Dr Claude Joseph, 24 jeunes cadres ont été choisis pour être transférés dans les services extérieurs au niveau de la diplomatie haïtienne. Après l’examen des dossiers des postulants, les choix
ont été opérés par le biais d’un entretien de sélection organisé les 16 et 17 juillet 2020 au MAE.

L'administration Moïse-Jouthe veut insuffler du sang neuf dans la diplomatie.
Un comité chargé de la définition des critères de
sélection dans le cadre du processus de transfert aux services extérieurs d’une vingtaine
de jeunes fonctionnaires des Services Centraux, a même été institué par le Ministre des Affaires Étrangères. Ce dernier à confié à Juno7 qu’il a aussi mis sur pied une Commission dont la mission est d’organiser un entretien de sélection devant permettre de choisir deux (2) des (3) trois cadres proposés par chacune des Directions de la Chancellerie tout en respectant le
principe de l’équité de genre.

Cette démarche, a précisé le ministre Claude Joseph, s’inscrit dans le cadre du processus normal de rotation dans les services internes et externes du Ministère des Affaires Étrangères, certains diplomates sont rappelés aux services centraux au cours du mois de juillet 2020. D’autres sont transférés dans d’autres missions diplomatiques.

Ces rappels et transferts, poursuit-il, concernent en tout premier lieu les diplomates qui ont un temps excessif en mission à l’extérieure ou qui n’ont jamais fait les services centraux. C’est une première vague qui touche notamment des Ambassadeurs et des Ministres Conseillers.

Parmi les critères énoncés par le chancelier haïtien pour les transferts vers les Services extérieurs, on peut noter entre autres, pour les hauts cadres du Ministère : Ils doivent être détenteur au moins d’un diplôme ou d’un certificat de fin d’études supérieures. Pour les jeunes cadres du Ministère : Ils doivent être détenteur au moins d’une licence ou d’un diplôme universitaire ; Avoir été affecté aux services centraux pendant un minimum de cinq ans.

Dans tous les cas, a ajouté le ministre Claude Joseph, le cadre en question doit avoir fait preuve d’efficience dans le travail au sein des Services centraux et avoir été bien noté lors de la dernière évaluation réalisée à la Chancellerie
par l’OMRH.

Ce processus de rotation et transfert de cadre dans la diplomatie lancé par l’administration Moïse-Jouthe pour y insuffler du sang neuf devrait être effectué il y a longtemps par d’autres ministres des affaires étrangères. Mais ce n’était pas vraiment le cas.

A lire aussi :

%d bloggers like this: