Monday, September 7, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


La FJKL accuse Michel Présumé d’être impliqué dans la dilapidation des fonds PetroCaribe

La FJKL accuse Michel Présumé d’être impliqué dans la dilapidation des fonds PetroCaribe et dénonce sa nomination à la tête…

By juno7 , in ACTUALITÉS , at July 15, 2020 Tags: , , , , , ,

img

La FJKL accuse Michel Présumé d’être impliqué dans la dilapidation des fonds PetroCaribe et dénonce sa nomination à la tête de l’EDH.

Port-Au-Prince,Haïti.-La Fondasyon Je klere (FJKL), dans un communiqué publié ce mardi 14 juillet, dénonce la nomination qu’elle juge scandaleuse du nouveau Directeur Général de l’Electricité d’Haïti, qui est un présumé dilapidateur des Fonds PetroCaribe. L’organisation de défense des droits humains dit avoir appris, non sans étonnement, la nomination de Michel PRESUME comme Directeur Général de l’Electricité d’Haïti (EDH) par arrêté présidentiel en date du 6 juillet 2020 alors que le Président Jovenel MOISE s’était séparé de son chef de cabinet Wilson Laleau pour son implication présumée dans la dilapidation du fonds PetroCaribe.

“Dans le rapport d’audit spécial de la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif (CSCCA) (Rapport No. 2, Mai 2019), la Cour présente Michel PRESUME comme l’un des plus grands dilapidateurs du fonds PetroCaribe”. Dans son deuxième rapport sur la gestion du fonds PetroCaribe, la CSCCA a consacré plus d’une centaine de pages à l’analyse des fonds décaissés pour la réalisation des centres sportifs sous l’administration de Laurent LAMOTHE.

…des projets financés par le MPCE et l’ULCPB dans lesquels la Cour a cité nommément Michel Présumé comme l’un des responsables des faits qualifiés par la loi d’infractions pénales et pour lesquelles Michel PRESUME risque de lourdes peines de prison, la restitution des fonds détournés et des amendes élevées”, a écrit la FJKL.

L’organisation de défense de droits humains a a relevé au moins 6 projets dans les rapports de la Cour des comptes où Michel PRESUME est indexé dans la dilapidation du fonds PetroCaribe. Le projet pour lequel le plus gros montant a été détourné selon la CSC/CA est la construction de 5 centres sportifs.

“Projet de construction de cinq (5) centres sportifs réalisé par la firme ROFI (Ouanaminthe,Gonaïves,
Mirebalais, Cayes et Jacmel)
– Décaissement : 17, 025,702.52 $US
– Ecart non justifié : 6, 549,002.52 $US
– peine prévue par la loi : 3-9 ans de prison, restitution à l’Etat de 6, 549,002.52 $US
Amende : trois fois le montant détourné, soit 19, 647,007.56 $US
Personnes responsables identifiées par la Cour : Laurent Salvador LAMOTHE, Josefa Raymond GAUTHIER, Jose Elais HERNANDEZ et Michel PRESUME.

A lire aussi :

%d bloggers like this: