Monday, October 12, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


La Chine pourrait pousser l’économie américaine au bord de la faillite

La Chine peut occasionner l’effondrement du dollar, face aux menaces des États-Unis d’exiger des compensations à cause de la pandémie,…

By La Redaction , in ACTUALITÉS , at May 11, 2020 Tags: , ,

img

La Chine peut occasionner l’effondrement du dollar, face aux menaces des États-Unis d’exiger des compensations à cause de la pandémie, pensent des analystes.

La Chine, qui possède des bons du Trésor américains pour 1.100 milliards de dollars, pourrait commencer à en vendre et ainsi déclencher une dépréciation du dollar, selon le journal South China Morning Post. Le pays de Xi Jinping pourrait réduire ses vastes portefeuilles de bons du Trésor américain dans les mois à venir en réponse à une résurgence des tensions commerciales et à une guerre de mots entre les deux plus grandes économies mondiales sur l’origine et la gestion de l’épidémie de coronavirus, ont déclaré des analystes économiques.

Les nouvelles américaines ont indiqué que les responsables de la Maison Blanche ont débattu de plusieurs mesures pour compenser le coût de l’épidémie de coronavirus, notamment l’annulation d’une partie ou de la totalité de la dette de près de 1,1 trillion de dollars que le gouvernement américain doit à la Chine. Le simple fait que l’idée ait été discutée pourrait bien inciter Pékin à chercher à se protéger du risque en réduisant ses dettes envers le gouvernement américain.

“Cela pourrait entraîner des difficultés pour le marché des obligations du gouvernement américain au moment où Washington augmente considérablement ses nouvelles émissions pour financer une série de programmes de lutte contre la pandémie et les dommages économiques qu’elle provoque”, a rapporté le journal.

Les États-Unis ont accusé à plusieurs reprises la Chine de «dissimuler» des informations sur l’évolution de l’épidémie de coronavirus sur le sol chinois. Le secrétaire d’État Mike Pompeo a affirmé que Pékin n’avait délibérément pas signalé la propagation de l’infection et qu’il avait mené une «campagne de désinformation». Il a également promis que Washington «punirait» les coupables.

A lire aussi: La Chine surpasse les États-Unis pour les demandes internationales de brevets

%d bloggers like this: