Wednesday, October 14, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


La Banque mondiale octroie 159 millions de dollars à Haïti et 3 pays de la Caraïbes

La Banque mondiale octroie 159 millions de dollars à Haïti et trois pays de la Caraïbes pour améliorer la connectivité du…

By juno7 , in ACTUALITÉS , at May 29, 2020 Tags: ,

img

La Banque mondiale octroie 159 millions de dollars à Haïti et trois pays de la Caraïbes pour améliorer la connectivité du transport aérien.

La Banque mondiale a annoncé, ce jeudi 28 mai, l’approbation par son conseil des Administrateurs d’une série de Projets de connectivité du transport aérien régional des Caraïbes dans quatre pays, pour un montant total de 159 millions de dollars. Haïti, la Dominique, la Grenade et Sainte-Lucie sont les Etats insulaires bénéficiaires de ces projets visant à renforcer la connectivité régionale en améliorant la sécurité du transport aérien et la résilience des infrastructures aéroportuaires face aux catastrophes naturelles.

Ces projets comprennent des financements de l’Association Internationale de Développement (IDA) à hauteur de 13 millions de dollars pour la Dominique, 17 millions de dollars pour la Grenade, 84 millions de dollars pour Haïti et 45 millions de dollars pour Sainte-Lucie. Ces projets sont financés par l’IDA. Haïti recevra un don, et les trois îles des Caraïbes orientales recevront un financement concessionnel assorti d’une échéance de 40 ans, incluant une période de grâce de dix ans.

« En Haïti, le projet modernisera des infrastructures de transport aérien et favorisera des améliorations essentielles en ce qui concerne la sécurité, la résilience et la surveillance réglementaire, » précise Anabela Abreu, Directrice des opérations de la Banque mondiale pour Haïti. « Le projet joue un rôle important dans les efforts de redressement face à la pandémie de COVID-19, étant donné que l’économie haïtienne bénéficiera d’une connectivité et d’une résilience renforcées », a-t-elle ajouté.

Les investissements en infrastructure incluent la réhabilitation de la piste au Cap Haïtien, la construction d’une voie de circulation à Port-au-Prince, l’installation de systèmes modernes de suivi et de contrôle du trafic aérien, ainsi que l’amélioration des systèmes de drainage des aérodromes afin de réduire les risques d’inondation. L’assistance technique couvrira quant à elle la formation professionnelle et des mesures visant à encourager l’emploi des femmes dans le secteur du transport aérien.

En Haïti, le projet vise par ailleurs à renforcer la sécurité opérationnelle, améliorer la navigation et accroître la résilience des infrastructures aux catastrophes naturelles afin d’assurer la continuité des chaînes d’approvisionnement essentielles et des services d’urgence sanitaire.

A lire aussi: La Covid-19 aux portes du palais national et mise en déroute d’autres institutions

%d bloggers like this: