Friday, September 4, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


L’ Association Professionnelle des Magistrats pour la poursuite de la grève des greffiers

L’ Association Professionnelle des Magistrats se met aux côtés des greffiers et les encourage à poursuivre leur grève. Dans une…

By Pierre Lunick Revange , in ACTUALITÉS , at August 12, 2020 Tags: , , , ,

img

L’ Association Professionnelle des Magistrats se met aux côtés des greffiers et les encourage à poursuivre leur grève.

Dans une note de presse acheminée à la rédaction de Juno7 ce mardi 11 août 2020, l’Association Professionnelle des Magistrats (APM), à l’instar de l’Association Nationale des Magistrats Haïtiens (ANAMAH), dit soutenir la grève initiée par les greffiers des 18 juridictions du pays il y a plus de 3 semaines.

Cette énième grève, soulignons-le, paralyse sérieusement le fonctionnement des cours et tribunaux de la République car aucune entente n’est encore trouvée entre le Ministère de la Justice et de la Sécurité Publique et les deux structures clefs: l’Association Nationale des Greffiers Haïtiens (ANAG) et le Syndicat des Greffiers d’Haïti (SYGH).

“L’ Association Professionnelle des Magistrats (APM) soutient la grève des greffiers des différentes juridictions de la République qui exigent la pleine et entière application de l’Accord conclu en date du 03 novembre 2017 entre le Ministère de la Justice, l’Association Nationale des Greffiers Haïtiens (ANAG) et le Syndicat des Greffiers d’Haïti (SYGH)”,lit-on dans la note de soutien de l’APM portant la signature de son président, le magistrat Wando Saint-Villier.

Exhortant les greffiers à poursuivre leur mouvement avec détermination, l’Association Professionnelle des Magistrats (APM) invite le Ministre de la Justice, Me Rockefeller VINCENT, à tout mettre en œuvre en vue de trouver sans délai une issue favorable à cette crise qui paralyse une fois de plus le fonctionnement des tribunaux et cours.

Si les greffiers exigent augmentation salariale, avantages et meilleures conditions de travail c’est sur la base de l’Accord conclu entre eux et le MJSP à la suite d’un premier mouvement où le Ministère s’était engagé, entre autres, à doter les greffiers d’un Statut particulier ; augmenter leur salaire et les doter d’une carte de débit avec des frais acceptables, organiser des formations continues à leur intention via l’Ecole de la Magistrature (EMA). Aucune clause de cet accord n’a été respectée par le MJSP.

En savoir plus:

100 personnalités noires appellent Joe Biden à choisir une vice-présidente noire

%d bloggers like this: