Tuesday, November 24, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes: le MCC prône  la paix

Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes: le MCC prône la culture de la paix et…

By Pierre Emmanuella TANIS , in ACTUALITÉS , at November 23, 2020 Tags: , , , , ,

img

Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes: le MCC prône la culture de la paix et de la non-violence

A l’occasion de la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes,  le mercredi 25 novembre, le Ministère de la Culture et de la Communication, dans une note publiée ce 23 novembre, condamne  avec véhémence, toutes formes de violences, physiques, symboliques, psychologiques et sexuelles, contre qui que ce soit, et notamment, à l’égard des femmes qui sont malheureusement de plus en plus nombreuses à être victimes, dans notre société.

Cette journée sera commémorée par le Ministère à la Condition Féminine et aux Droits des Femmes (MCFDF), autour du thème “Ann mete men poun fini ak vyolans kap fêt sou Fanm ak TiFI ” . Dans le Nord-Est du pays, sur le terrain des Jeux Olympiques de Ouanaminthe, le MCC profitera pour rappeler son engagement à promouvoir, à travers des voies de communication diverses, le respect entre les genres.

“Cette démarche promotionnelle doit toucher tous les paliers de la société, eu égard aux classes sociales, aux religions et aux générations”, peut on lire dans cette note. Le ministère saisit l’occasion pour prôner la culture de la paix et de la non-violence, face aux dérives flagrantes menaçant les valeurs humaines de toutes sortes et de toute nature.

“Les femmes sont ces créatures qui ont bercé l’humanité grâce à leurs fibres matricielles, pendant et après 9 mois de maternité, assez souvent dans des conditions existentielles extrêmement précaires. Elles méritent considérations et respects absolus”, estime Pradel Henriquez.

Les institutions étatiques en général et celles agissant dans ce domaine, en particulier, continueront à mettre des garde-fous, en termes de lois, et de toutes autres dispositions administratives afin d’atténuer, jusqu’à élimination totale, toute intention, tout sentiment, toute velléité, toute action sexiste qui viole la dignité de nos femmes et de nos filles.

En savoir plus:

Meurtre et répression policière le 18 novembre: une plainte formelle déposée contre le DG de la PNH

%d bloggers like this: