Friday, November 20, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Investiture du comité consultatif indépendant pour l’élaboration du projet de la nouvelle Constitution

Le président Jovenel Moïse a investi ce vendredi dans ses fonctions le comité consultatif indépendant pour l’élaboration du projet de…

By Jean Herntz ANTILUS , in ACTUALITÉS , at November 1, 2020 Tags: , , , , ,

img

Le président Jovenel Moïse a investi ce vendredi dans ses fonctions le comité consultatif indépendant pour l’élaboration du projet de la nouvelle Constitution, composé de 5 membres.

Port-au-Prince, Haïti.- Lors d’une cérémonie organisée au Palais National ce vendredi 30 octobre 2020, le président Jovenel Moïse a investi dans leurs nouvelles fonctions les 5 membres du comité consultatif indépendant pour l’élaboration du projet de la nouvelle Constitution, nommés par arrêté présidentiel le 28 octobre 2020.

Investiture du comité consultatif indépendant pour l’élaboration du projet de la nouvelle Constitution
Le comité consultatif indépendant est composé de l’ancien président de la transition post-Aristide, Boniface Alexandre, président du comité consultatif indépendant ; du général retraité Hérard Abraham, membre ; Me.Mona Jean, ancienne candidate au Sénat pour le département de l’Ouest sous la barrière du parti FUSION, membre ; l’ancien secrétaire technique du comité de pilotage des États Généraux Sectoriels de la Nation Louis-Naud Pierre, membre et le moins connu de l’équipe, Jean Emmanuel Éloi, membre.

Dans son allocution d’une trentaine de minutes, le chef de l’État a insisté sur l’aspect inclusif que doit comporter la nouvelle Constitution en tenant compte des aspirations des différents groupes tels la diaspora et les jeunes, conformément à leur mandat. Il invite les membres du comité consultatif indépendant à recueillir les suggestions de toutes les forces vives du pays avec l’aide d’experts nationaux et internationaux si nécessaire.

La nouvelle Constitution doit cependant consolider les acquis démocratiques dont la liberté d’expression recommande Jovenel Moïse qui dit constater avec satisfaction que la majorité des secteurs de la vie nationale est favorable à un nouveau code de lois.

« Seul le peuple aura à décider ou non de changer la Constitution » a fait valoir le président Jovenel Moïse qui fixe l’organisation du referendum autour de la nouvelle Constitution lorsque le mandat de ce comité consultatif de 5 membres prendra fin.

Intervenant au nom de ses collègues et collaborateurs du comité consultatif indépendant, l’ancien président Boniface Alexandre promet de s’appuyer sur sa longue expérience d’avocat et président de la Cour de Cassation de la République pour produire un travail à la hauteur des attentes des revendications des groupes organisés de la société civile et des structures politiques. La constitution de 1987 est responsable de la majorité des problèmes auxquels le pays est confronté ces dernières années estime l’ancien président de la transition post-Aristide.

Conscient de la polémique autour de sa présence au sein de cette structure souhaitée par le pouvoir mais décriée par les différents secteurs du pays, l’ancien président de la Cour de Cassation de la République, Boniface Alexandre, affirme être animé par la volonté de servir Haïti jusqu’à la mort. Malgré son âge avancé, il a indiqué ne pas vouloir se soustraire à son devoir.

Selon les visas du décret portant création du comité consultatif indépendant pour l’élaboration du projet de la nouvelle Constitution, il a pour missions, entre autres, d’élaborer un projet de constitution permettant de préserver les acquis démocratiques et les aspirations au développement durable du peuple haïtien, garantir solennellement les droits fondamentaux de la personne humaine et exprimer clairement les droits et devoirs du citoyen, renforcer les mécanismes de l’État de droit, rationnaliser et préciser la nature du régime politique, clarifier et rééquilibrer les pouvoirs de l’état dans leur organisation et leur fonctionnement.

En savoir plus:

Crise au sein de l’opposition, Walsonn Sanon défend sa démarche de trouver un “Accord politique”

%d bloggers like this: