Saturday, November 21, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Installation du CMEP, Joseph Jouthe parle de 24 ans d’échec

Le premier ministre a procédé à l’installation des cinq membres du conseil de modernisation des entreprises publiques (CMEP), Joseph Jouthe…

By juno7 , in ACTUALITÉS , at August 20, 2020 Tags: , , ,

img

Le premier ministre a procédé à l’installation des cinq membres du conseil de modernisation des entreprises publiques (CMEP), Joseph Jouthe parle de 24 ans d’échec.

Lors d’une cérémonie organisée à la primature, le Premier ministre Joseph Jouthe a procédé à l’installation des cinq nouveaux membres du conseil de modernisation des entreprises publiques (CMEP). Le CMEP est composé du premier ministre, Joseph Jouthe, président; Pierre -Louis Opont, membre; Ludmia Toussaint, membre; Mosler Georges, membre; Cécile Tamara Georges Decastro, membre. Deux des membres, Pierre -Louis Opont et Mosler Georges ont été respectivement président et directeur exécutif du conseil électoral provisoire qui a organisé les élections de 2015.

Dans son intervention le Premier ministre Jouthe a tenu à faire une historique du conseil et de sa mission. Le CMEP a été créé en septembre 1996 suite au constat de la crise profonde que traversait la société haïtienne et ses institutions privées et publiques. La modernisation des entreprises publiques, ajoute-il, devenait partie intégrante du programme global des réformes visant à moderniser l’État, promouvoir une allocation optimale des ressources, favoriser l’esprit d’entreprise, stimuler la production de la croissance économique durable, ce qui est encore aujourd’hui d’actualité.

Le chef du Gouvernement a fait savoir que 24 ans après, « la société est unanime à admettre un échec du CMEP. » Il a évoqué la nécessité de prendre des dispositions pour apporter les corrections necessaires et adaptées aux besoins sociaux et économique. « Cet exercice est incontournable si nous voulons atteindre des objectifs de développement économique et sociale du pays. Le CMEP avec ce nouveau conseil se doit de remplir sa mission. Nous devons être capables d’assumer les attributions que la loi nous confère et de garantir l’atteinte des objectifs pour lesquels le CMEP a été institué en tant qu’outil politique », a-t-il expliqué.

« Il est nécessaire pour l’État d’engager des réformes pour assurer une utilisation rationnelle des ressources en vue d’augmenter la production nationale par l’instauration d’un climat de rigueur administrative et de stimuler l’esprit d’entreprise. Pour cela il a été convenu d’alléger les charges financières insupportables au trésor public et aux contribuables et d’allouer des ressources aux collectivités territoriales », a indiqué Joseph Jouthe.

Outre les autres attributions déterminées par la loi, le nouveau président du CMEP, affirme que le conseil doit s’assurer particulièrement de la qualité des services et des produits offerts par des entreprises mixtes de concert avec d’autres instances compétentes, de l’accessibilité des services dans les communes et les zones rurales, les structures de protection de consommateurs, du versement des dividendes résultant de la participation de l’État à ces entreprises à raison de 85% au Fonds de gestion des collectivités territoriales et de 15 % à un fond de protection de la sécurité.

En savoir plus :

Le présumé assassin de Amine Brun Zenny présenté à la presse

%d bloggers like this: