Saturday, November 21, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Haïti – Un économiste prévoit de sombres perspectives pour les finances du pays après le covid-19

Achat Vente Ref. BRH 102.50 HTG 103.75 HTG 102.8348 HTG Y-a-t-il encore de la place pour les propagandes gouvernementales ?…

By Rezo Nodwes , in ACTUALITÉS , at May 5, 2020 Tags: , , , ,

img

Achat Vente Ref. BRH
USD dollar 102.50 HTG
103.75 HTG
102.8348 HTG
Y-a-t-il encore de la place pour les propagandes gouvernementales ? Plus cela change, plus cela paraît être du même acabit.

Dans le pays où un groupe d’hommes – Préval/Bellerive ; Martelly/Lamothe-Laleau-Paul ; Privert-Enex ; Jovenel Moise/Lafontant – sont accusés de dilapider plus de 3 milliards de dollars des fonds de Petro Caribe, seulement $105 millions d’investissement de capitaux étrangers ont été enregistrés en 2019, pour son plus grand malheur…

Lundi 4 mai 2020 ((rezonodwes.com))–La crise sanitaire et économique que traverse actuellement Haïti engendre un choc dans la production de biens et de services et dans la demande des consommateurs, a prévenu l’économiste Jean Kensley Figaro.

Ce scénario pourrait devenir plus complexe suite à la baisse des investissements directs étrangers, l’une des plus importantes sources de revenus dans les pays en développement, en plus du déclin des petites et moyennes entreprises.

Le plus grand investissement de capitaux étrangers en Haïti était de 350 millions de dollars, et ce chiffre a été réduit à 105 millions de dollars en 2019, au milieu d’un contexte sociopolitique national défavorable, et après que le président américain Donald Trump ait décrit la nation des Caraïbes et d’autres comme des « pays de merde« , a déclaré l’expert.

la crise est structurelle et ne dépend pas seulement de Covid-19

Pour le Figaro, le gouvernement doit protéger la chaîne d’approvisionnement locale et susciter la concurrence entre les entreprises sur le marché.

Il a également souligné qu’il y a beaucoup à faire avant de parler de reprise économique au niveau national, puisque dans le cas d’Haïti, la crise est structurelle et ne dépend pas seulement de Covid-19.

« Avec une baisse d’environ 600 millions de dollars, prévue par le Fonds monétaire international, en termes de transferts dans le monde, Haïti enregistre une diminution de 557 millions de dollars des transferts de fonds de ses migrants », a expliqué de son côté l’économiste Pierre-Marie Boisson lors du dixième sommet financier international.

70 % de la population active au chomage

D’autre part, son collègue Thomas Lalime a déclaré que le gouvernement pourrait profiter de ce moment pour investir dans l’agriculture locale, créer des emplois dans ce secteur et anticiper une éventuelle augmentation des prix agricoles dans les trois prochains mois.

Plusieurs experts ont appelé à la préparation de la période post-pandémique qui devrait accroître l’insécurité alimentaire qui touche aujourd’hui un tiers de la population, alors que le chômage est déjà chronique dans le pays, avec 70 % de la population active sans emploi.

%d bloggers like this: