Wednesday, October 14, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Haïti : L’essentiel de l’actualité du samedi 6 juin 2020

Haïti : l’essentiel de l’actualité Ne ratez aucune info, Retrouvez toutes les informations et l’essentiel de l’actualité Haïtienne tous les…

By juno7 , in ACTUALITÉS , at June 7, 2020 Tags: ,

img

Haïti : l’essentiel de l’actualité

Ne ratez aucune info, Retrouvez toutes les informations et l’essentiel de l’actualité Haïtienne tous les jours sur Juno7.

1- Haïti adopte un nouveau budget pour l’exercice 2019-2020 évalué à 198.7 milliards de gourdes

À quatre mois de la fin de l’année fiscale 2019-2020, le pouvoir en place a adopté un nouveau budget pour l’exercice en cours. Ce nouveau Budget 2019-2020 remplace un budget reconduit sur deux exercices fiscaux car le dernier budget voté par le parlement remonte à 2017.

Les projections de dépenses s’élèvent à 198 milliards 699 millions 999 mille 999 gourdes. Les plus grosses parts du budget seront consacrés dans l’ordre de grandeur au ministère des travaux publics 13.1, à la dotation spéciale et subventions au secteur de l’énergie 12.9, les interventions publiques 11.6, au ministère de la santé publique 10.9 , la dette publique 10.1, au ministère de l’éducation nationale 9.4 etc.

2- Nouveau budget : il faut 10 000 gourdes pour teinter les vitres d’une voiture

Selon les dispositions de l’article 10 du nouveau Budget adopté en conseil des Ministres ce vendredi 5 juin 2020 tout propriétaire de véhicule qui, en raison de son activité professionnelle, souhaite teinter les vitres et pare-brise de son véhicule est astreint au paiement d’un droit fixe
dénommé « Droit de Teinte de Véhicules (DTV) » évalué à 10 mille gourdes dans un office de la Direction Générale des impôts (DGI).

Selon cet article de la loi de finance pour l’exercice fiscale 2019 – 2020, la demande d’autorisation peut-être formulée pour tout véhicule régulièrement assuré et immatriculé. Ce montant de Dix Mille (10 000,00) gourdes est payable entre le 1er octobre et le 31 décembre de chaque année. II est valide pour un exercice fiscal et n’est pas divisible.

3- COVID-19: les 10 départements pourront produire leur propre oxygène, annonce Jovenel Moïse

Lors d’une visite à la SONAPI, accompagné du directeur général du ministère de la santé publique et de la population, Lauré Adrien, le président de la République a annoncé une distribution de générateurs d’oxygène dans les 10 départements du pays. Chaque département pourra produire leur propre oxygène.

Pour la prise en charge des patients souffrant de détresse respiratoire à cause de la Covid-19, l’oxygénation a été le protocole recommandé en lieu et place de l’administration de l’ydroxychloroquine. Pour le président Moïse, c’est la commission multisectorielle de la gestion de la Covid-19 en collaboration avec le secteur privé qui a fait l’acquisition de ces 17 générateurs d’oxygène. Le gouvernement a de son côté passé une commande de 2 500 bouteilles d’oxygène vides pour ajouter à 500 déjà disponibles dans le pays. 2500 régulateurs d’oxygène aussi sont disponibles comme matériels médicaux utilisés dans la prise en charge des personnes atteintes de la Covid-19.

4-“Aucune élection n’est possible avec le pouvoir en place”, selon Fanmi Lavalas

Alors que la propagation de la pandémie de Coronavirus progresse de manière inquiétante en Haïti, une crise politique liée à la fin du mandat de Jovenel Moïse se profile parallèlement à l’horizon. Si la communauté internationale encouragerait le départ du chef de l’Etat en février 2022, les partis politiques de l’opposition haïtienne réclament à cor et à cri le départ de Jovenel Moïse le 7 février 2021. Parmi eux, on trouve l’organisation politique “Fanmi Lavalas”.

Dans une note de presse acheminée à Juno7, le parti de l’ancien prête devenu président, Jean Bertrand Aristide, exprime son scepticisme quant à la capacité et la volonté du régime Tèt Kale 2e version d’organiser des élections honnêtes et crédibles dans le pays.

5- Manifestations de rue: le Parquet de Port-au-Prince demande aux organisateurs de rétracter

Le commissaire du gouvernement près le Tribunal de Première Instance de Port-au-Prince, Me Jacques Lafontant, demande à tous ceux qui prévoient d’organiser des mouvements de rue ce week-end de rétracter.

Selon les explications fournies par le commissaire du gouvernement, cette demande se veut un appel à la conscience citoyenne pour une réaction réfléchie de la part des initiateurs afin de se protéger eux mêmes ainsi que les autres personnes qu’ils ont mobilisé pour la tenue des manifestations.

6- Le DG de la PNH recadre l’Office de protection du citoyen

Le directeu général a.i de la PNH Rameau Normil écrit au protecteur du citoyen, Me Renan Hédouville pour lui signifier ses errements concernant les actes d’enquête conduits par l’institution policière sur des dénonciations de brutalité policière. Pour lui, la correspondance de l’OPC en date du 25 mai 2020, dénonçant le fait que des personnalités se seraient opposées à la publication des rapports d’enquêtes déjà rédigées par l’Inspection générale de la PNH sur des actes de brutalité policière contient des fausses informations et contradiction.

Il est surprenant de noter que l’Office de la Prection du Citoyen , prestigieuse institution nationale indépendante de protection et de promotion des droits humains , ait recours à des formules lapidaires et contradictoires pour avancer des informations qui se révèlent fausses et infondées contre la Direction Générale de la PNH “, a écrit, dans une lettre datée du 3 juin, le commandant en chef a.i de la Police nationale d’Haïti, Normil Rameau.

7- Le SPNH-17 n’a rien à voir avec la marche annoncée pour ce dimanche

Le syndicat de la Police Nationale d’Haïti (SPNH-17) prend ses distances à la marche des policiers prévue le dimanche 7 juin 2020 prochain. Jean Edder Lundy, le Coordonateur Adjoint du syndicat qui en a fait l’annonce a, par ailleurs, fait savoir que le SPNH-17 encourage tout mouvement pacifique qu’organise le corps policier dans l’objectif de faire valoir ses droits. Toutefois, il encourage des mouvements pacifiques.

Les membres du comité central du Syndicat de la Police Nationale d’Haïti (SPNH-17) feraient l’objet de persécution de la part du haut commandement de l’institution policière. Cette révélation a été faite le jeudi 4 juin 2020 par le porte-parole du syndicat, Abelson Gros Nègre.

8- Covid-19: l’UEH se penche sur la problématique des remèdes traditionnels

La Covid-19 met en déroute les plus grands laboratoires scientifiques au monde. Faute de connaissances certaines sur le virus, le bilan s’alourdit presque partout à travers le monde. Depuis la confirmation des deux premiers cas le 19 mars à nos jours, le pays compte déjà plus de 2200 personnes testées positives au virus et plus de 40 morts. Si avant certains s’enfermaient dans le déni,
l’évolution progressive de la pandémie dans le pays est bien convaincante. Et la population a recours à la médecine traditionnelle pour combattre le virus. Fort de ce constat, le Conseil Exécutif de l’UEH a annoncé, le 4 mai, la mise sur pied d’un jury de Compilation et d’évaluation des remèdes traditionnels.

En tant qu’institution d’enseignement, de recherche et de service à la communauté, l’Université d’Etat d’Haïti reconnaît l’utilité de la médecine traditionnelle, c’est la raison pour laquelle elle a mis en place un jury devant donner son avis “scientifique” et “éthique” sur les formules et recettes utilisées pendant la période de Covid-19. Ce jury est composé de cinq membres: la professeur Marilise Rouzier, biologiste ( FMP), le professeur Marc Felix Civil médecin et spécialiste en éthique (FMP),  le professeur Ernst Noël, médecin et virologiste (FMP), le professeur Adalbert Bien-Aimé, ing- agronome et spécialiste en nutrition animale( FAMV, CHCL) et le professeur Justin Casimir, chimiste (FDS).

9- Lancement officiel de la 26e édition de “Livres en Folie”

Le quotidien Le Nouvelliste, la Unibank et leurs partenaires ont lancé officiellement, le jeudi 4 juin 2020, la 26e édition de “Livres en Folie”. Cet événement culturel qui met en valeur la littérature haïtienne se déroulera du lundi 8 au dimanche 14 juin 2020 de manière virtuelle à cause de la Covid-19.

Cette activité connue pour être la plus grande activité culturelle du pays réunira 21 auteurs dont l’écrivaine Évelyne Trouillot est l’invitée d’honneur. 942 titres seront disponibles selon Max Chauvet, Président Directeur Général du centenaire,Le Nouvelliste qui a pris le soin d’expliquer en détail le processus d’achat.

1-Fabiana Pierre-Louis, née de parents haïtiens, nommée à la Cour suprême de New Jersey

Le gouverneur de l’État de New Jersey, Phil Murphy a annoncé ce jeudi 5 juin la nomination de Fabiana Pierre-Louis, associée chez Montgomery McCracken Walker & Rhoads, comme prochain juge associé de la Cour suprême de New Jersey, la plus haute cour de justice de cet État. Si le Sénat de l’État confirme la nomination, Fabiana Pierre-Louis, 39 ans, sera la première femme noire à siéger à ce tribunal.

Lors de la présentation de Fabiana Pierre Louis pour le poste, le gouvernement Phil Murphy a confié qu’elle “apporte un esprit juridique aiguisé et une perspective qui sera très utile aux travaux de notre Cour suprême. Ses parents, Joseph et Claire Pierre-Louis, sont venus d’Haïti pour la même raison que des générations d’immigrants se sont tournées vers nos côtes : pour améliorer leur vie et celle de leurs enfants afin qu’ils puissent vivre le rêve américain.”

– Haïti – Actualité

%d bloggers like this: