Tuesday, September 1, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Haïti : L’essentiel de l’actualité du mercredi 12 août 2020

Haïti : l’essentiel de l’actualité Ne ratez aucune info, Retrouvez toutes les informations et l’essentiel de l’actualité Haïtienne tous les…

By juno7 , in ACTUALITÉS , at August 13, 2020 Tags: ,

img

Haïti : l’essentiel de l’actualité

Ne ratez aucune info, Retrouvez toutes les informations et l’essentiel de l’actualité Haïtienne tous les jours sur Juno7.

L’état d’urgence était un prétexte pour alimenter la corruption en Haïti selon un rapport du CARDH

L’état d’urgence sanitaire, décrété par arrêté présidentiel le 20 mars 2020 à la suite de l’apparition des 2 premiers cas de COVID-19 dans le pays, était un prétexte pour alimenter la corruption selon un rapport du Centre d’Analyse et de Recherche en Droits de l’Homme (CARDH). Dans son rapport en date du 10 août 2020 intitulé « L’état d’urgence sanitaire en Haïti : Une opération de corruption, de paupérisation et de violation de droits humains », l’organisation de défense des droits humains estime que les procédures de passation de marchés publics ont été systématiquement violées au cours de cette période.

« Au cours de la période d’urgence, aucun contrat, aucun projet de contrat n’a été envoyé à la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif » selon le rapport qui rappelle les dispositions de l’article 5 de la loi portant prévention et répression de la corruption qui stipule que même les procédures allégées doivent bénéficier de l’aval de la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif.

L’opposition qualifie de persécution la convocation de Youri Latortue par l’ULCC

L’opposition politique, lors d’une conférence de presse ce mardi 11 août, a assimilé à de la “persécution politique” la Convocation par devant l’Unité de lutte contre la corruption (ULCC) de l’ancien sénateur Youri LATORTUE qui avait bénéficié d’un prêt de l’ONA pour l’aménagement de la Ferme LATORTUE située à Léogane. Pour Me André Michel, porte-parole du secteur démocratique et populaire, cette convocation est la preuve de l’instrumentalisation de l’ULCC et de la justice par le pouvoir en place. “Le nom de Jovenel Moïse a été cité 64 fois dans le rapport sur la gestion des fonds PetroCaribe. Si la justice était impartiale il serait déjà en prison. De même que Wilson Laleau, Laurent Lamothe et surtout Martine Moïse”, a-t-il déclaré.

Deux membres du gang 400 mawozo arrêtés, un autre tué

Dans le cadre de l’opération baptisée Terminator 1, lancé au début du mois d’août 2020 par la PNH pour venir à bout des bandits qui sèment la terreur dans le pays, deux membres du gang 400 mawozo ont été interpellés. Un autre a trouvé la mort au cours de l’opération menée par la direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) supportée par le Swat.

Anelson Bastien connu sous le nom de Izo l’un des membres du gang dirigé par le dénommé ” lanmò 100 jou” et Duquersne Juan jacobo augusto pacanto ont été arrêtés par des agents des unités spécialisées comme BLTS et BRI avec le support du Swat, dans la nuit du mardi 11 août. Un des bandits a été stoppé lors de l’opération. Aussi, un revolver de calibre 38, trois cartouches, 1260 $ US ont été saisis par la PNH et une motocyclette confisquée.

Le problème de l’insécurité ne provient de la PNH, mais du pouvoir”,dixit Pierre Espérance

Dans une interview accordée à Juno7, le Directeur Exécutif du RNDDH se dit interpeller au plus haut point par les récentes déclarations du président du Conseil Supérieur de la Police National, Joseph Jouthe, concernant la performance de la Police Nationale d’Haïti par rapport à l’insécurité. Selon ses dires, les propos du Premier ministre ne font que fragiliser l’institution policière qui fait face à toutes sortes de problèmes.

Dans son analyse, Pierre Espérance attire l’attention de la population sur les mauvais traitements dont les policiers font l’objet depuis 2017. En plus des problèmes de munitions, d’équipements, d’uniformes et de moyens financiers auxquels ils sont confrontés, les policiers vivent constamment dans l’insécurité de même que le simple citoyen car, poursuit le défenseur de Droits Humains, ils ont l’obligation de traquer des bandits qui sont des protégés du pouvoir.

L’ Association Professionnelle des Magistrats pour la poursuite de la grève des greffiers

Dans une note de presse acheminée à la rédaction de Juno7 ce mardi 11 août 2020, l’Association Professionnelle des Magistrats (APM), à l’instar de l’Association Nationale des Magistrats Haïtiens (ANAMAH), dit soutenir la grève initiée par les greffiers des 18 juridictions du pays il y a plus de 3 semaines. Cette énième grève, soulignons-le, paralyse sérieusement le fonctionnement des cours et tribunaux de la République car aucune entente n’est encore trouvée entre le Ministère de la Justice et de la Sécurité Publique et les deux structures clefs: l’Association Nationale des Greffiers Haïtiens (ANAG) et le Syndicat des Greffiers d’Haïti (SYGH).

Un chèque de 300 mille gourdes pour le Lycée Alexandre Pétion

Ce chèque de plus de 300 mille gourdes, représentant l’intégralité du revenu net de la vente à Livres en folie 2020 de l’ouvrage « Les Grands Débats et Défis du système international en devenir », a été remis par l’auteur et professeur ce mardi 11 août au directeur du Lycée Alexandre Pétion, Mathurin Nicholas.

Ces fonds doivent servir, selon les voeux du professeur à augmenter la disponibilité des titres à la bibliothèque de cet établissement scolaire. Le professeur de droit et relations internationales, James Boyard, a profité de son passage au Lycée Alexandre Pétion pour débattre avec les élèves de terminale (NSA) de l’importance de la lecture dans la formation académique et civique des jeunes appelés à servir leur pays avec compétence et intégrité

%d bloggers like this: