Monday, October 12, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Haïti : L’Allemagne condamne l’assassinat de Me Dorval et fait montre de sa préoccupation face aux actions des gangs, lors d’une séance du Conseil de Sécurité de l’ONU

Tweet Jeudi 8 octobre 2020 ((rezonodwes.com))– La représentation de l’Allemagne à l’Organisation des Nations Unies, lundi devant le Conseil de…

By Rezo Nodwes , in ACTUALITÉS , at October 8, 2020 Tags: ,

img

Jeudi 8 octobre 2020 ((rezonodwes.com))– La représentation de l’Allemagne à l’Organisation des Nations Unies, lundi devant le Conseil de Sécurité, s’est dite déçue de voir que les parties prenantes haïtiennes ne sont toujours pas parvenues à un consensus a minima dans le cadre du processus politique, et a souhaité un cadre électoral réaliste permettant des élections crédibles et transparentes dans les meilleurs délais.

La délégation a condamné l’assassinat de maître Duval et a exigé que les auteurs de ce crime soient traduits en justice.

L’Allemagne s’est dite préoccupée par la résurgence de bandes criminelles et « effarée » d’entendre que des acteurs politiques et des hommes d’affaires avaient des liens avec ces gangs.

Il est important que le Gouvernement continue d’appuyer le plan de désarmement, démobilisation et réintégration pour lutter contre la montée de la violence, a poursuivi la délégation.

De plus l’Allemagne a déploré des progrès jugés dérisoires en matière de reddition des comptes pour les scandales de corruption et de violation des droits de la personne.  Elle a soutenu l’idée de créer un bureau du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme en Haïti.

Tout en saluant l’évolution prometteuse de la professionnalisation de la Police nationale haïtienne, l’Allemagne a insisté sur la responsabilisation de ses membres.

Elle est préoccupée par « l’érosion des maigres ressources » allouées à la PNH ainsi que par la tendance croissante de polarisation des forces de police, notamment par l’apparition du groupe « Fantom 509 » composé d’anciens policiers.

La délégation a également regretté la surpopulation carcérale, en particulier dans le contexte de la COVID-19.

L’Allemagne a enfin apporté son plein soutien aux travaux du BINUH et des 19 Fonds et programmes des Nations Unies en Haïti, et s’est dite favorable à la prorogation du mandat du Bureau intégré.

%d bloggers like this: