Thursday, September 3, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Haïti – Black-out 24/24 dans plusieurs endroits du pays, le ministre Joiséus tente de faire la lumière dans ce dossier

Tweet Apprenez bien que, selon le ministre de facto des Travaux Publics, « c’est un carburant de mauvaise qualité qui a…

By Rezo Nodwes , in ACTUALITÉS , at July 17, 2020 Tags: , , , ,

img

Apprenez bien que, selon le ministre de facto des Travaux Publics, « c’est un carburant de mauvaise qualité qui a endommagé des moteurs de plusieurs usines de production de l’électricité du pays« .

Sans le signalement de sa localisation géographique, Jovenel Moise, pour berner encore les haitiens, vient avec un nouveau Projet d’implantation d’une centrale photovoltaïque de 130 mégawatts alors qu’entre le temps du lancement du projet à sa conception et sa mise en service, il faudrait au moins 3 ans, selon des techniciens en la matière.

Jeudi 16 juillet 2020 ((rezonodwes.com))–A moins de 7 mois de la fin du mandat constitutionnel de Jovenel Moise, le nouvel apprenti-dictateur dans les Caraïbes, l’affaire des 150 millions de Taiwan revient sur le tapis pour faire germer à nouveau un espoir perdu chez certains et endormi chez dautres. Le ministre des Travaux Publics, Nader Joiséus, en position défensive, a tenté de faire la lumière sur l’épineuse question du rationnement drastique de l’électricité, qui maintient aujourd’hui de nombreuses régions du pays dans l’obscurité totale la nuit.

A Port-au-Prince, le premier endroit qui devait bénéficier du courant électrique 24/24, selon les promesses de Jovenel Moise en juin 2017, lors de son passage à Miami, l’approvisionnement en électricité est passé de plusieurs heures par jour avant novembre à plusieurs heures ou parfois par semaine. Ce service utilitaire est rétabli une fois tous les quinze jours dans certains endroits de la région métropolitaine et dans les villes de province.

Pour cacher son incapacité à répondre aux besoins immédiats de la population, en terme d’énergie électrique, les autorités ont tablé sur un carburant souillé livré aux compagnies. La diminution de la production du courant électrique après la prise en charge de Varreux par le gouvernement serait dû, selon Joiséus, à la livraison d’un présumé carburant de mauvaise qualité qui aurait endommagé les moteurs.

Cependant, Joiséus s’est interrogé sur les motivations des travailleurs des centrales de Varreaux, Carrefour, Gonaïves et Cap-Haïtien, et a souligné que le même combustible est distribué à d’autres installations sans pour autant causer de dommages.

Il est important de noter que, sans preuve à l’appui, sans Parlement pour ratifier les instruments internationaux, le gouvernement Moise-Jouthe fait courir le bruit d’un prêt de $150 millions. Selon le ministre de facto des TPTC, qu’avec cet emprunt, environ 190 mégawatts d’électricité seront ajoutés à la production d’énergie électrique en Haïti, sans toutefois être en mesure de fournir une date où ces grands changements seront réellement ressentis.

%d bloggers like this: