Sunday, November 22, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Haïti – Bientôt deux « Deuxième lundi de janvier sans parlement » – ULCC parle de l’existence « d’Etat de droit » dans la monarchie de Jovenel Moise !

Tweet minute de réflexion La plaisanterie expliquée cesse d’être plaisante. – Voltaire Vendredi 14 août 2020 ((rezonodwes.com))–Dans la république des…

By Rezo Nodwes , in ACTUALITÉS , at August 14, 2020 Tags: , , , ,

img

minute de réflexion

La plaisanterie expliquée cesse d’être plaisante. – Voltaire

Vendredi 14 août 2020 ((rezonodwes.com))–Dans la république des comédiens, en plus des accusés voulant jouer le rôle d’accusateurs, leur répétition théâtrale se fait en public sans avoir à fixer une date pour la prestation. Car c’est déjà du déjà-vu. Pourtant quand ils se regardent dans la glace, ils se donnent l’image de quelqu’un de réfléchi… mais à la réflexion…

Enfin, le nouveau Commissaire du Gouvernement qui sommeillait jusqu’à présent, va devoir se réveiller pour se montrer très utile au régime autoritaire de l’apprenti-dictateur Jovenel Moise à moins de 6 mois de la fin de l’agonie du peuple haitien qui luttera contre toute nouvelle imposition d’une dictature en Haïti. Hans Jacques Ludwig Joseph, irrégulièrement nommé à la tête de l’ULCC, corruption oblige, une institution devenue le laquais du Palais National, celui-ci pour être probablement passé jeudi au travers d’un plan macabre dont lui seul aurait le secret, passe maintenant la balle à Ducarmel, l’ange-annonciateur Gabriel.

A peine terminé l’acte I d’une comédie de mauvais goût montée par des comédiens sans talent, sans scrupule, le zélé Ludwig Joseph est prêt pour prouver à Jovenel Moise, un indexé de blanchiment d’argent et de détournement de fonds de Petro Caribe, en plus d’être un usurpateur de titre, qu’il n’est pas démérité et va contre-attaquer en annonçant les couleurs, jeudi soir.

Hans Jacques Joseph qui n’est jamais revenu depuis son installation à l’ULCC sur le dossier de dilapidation de $3 milliards des fonds de Petro Caribe, « condamne avec véhémence l’incendie de deux véhicules appartenant à son institution« , ce qui est d’autant plus surprenant, dans son communiqué, il a conclu illico ses investigations alors qu’il était occupé à accomplir un sale besogne digne de l’état des rues conduisant à son bureau.

Des manifestants se réclamant de l’opposition politique lors de l’audition de l’ancien sénateur Youri Latortue, sont les principaux auteurs de cet acte, s’est empressé de conclure l’enquêteur croyant que « ces méfaits ne sauraient être l’œuvre de citoyens qui partagent les valeurs d’une société démocratique et d’Etat de droit« . Le DG de l’ULCC a-t-il en mémoire les actes de vandalisme survenus dans la ville des Cayes en décembre 2010 par les farouches partisans du pouvoir dont il est à la charge des basses œuvres en ce moment ? Memwa nou kout ti mesye !

Tout compte fait, la saga continue avec la relève assurée par le Parquet de Port-au-Prince pour mettre l’action publique en mouvement contre les présumés auteurs. C’est nous qui ajoutons « présumés » car le régime identifie déjà ses prochaines proies. Lè malfini plonje sil pa jwenn ti poul la pran pay. Entre-temps, nous filons tout droit vers un second « deuxième lundi de janvier 2021 » sans l’ouverture d’une nouvelle session parlementaire. Et de quelle société démocratique et d’Etat de droit parle-t-il ce présumé corrompu dénoncé placé à la tête d’une unité de lutte contre la corruption dans le pays le plus corrompu de la région des Caraïbes ?

%d bloggers like this: