Saturday, November 21, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Gonaives – Une banque commerciale exige la carte illégale Dermalog comme pièce d’identification acceptable pour toute transaction

Tweet Gonaives, dimanche 1er novembre 2020 ((rezonodwes.com))–« J’ai été bien obligé d’aller solliciter une carte Dermalog cette semaine sur recommandation du…

By Rezo Nodwes , in ACTUALITÉS , at November 1, 2020 Tags: , , ,

img

Gonaives, dimanche 1er novembre 2020 ((rezonodwes.com))–« J’ai été bien obligé d’aller solliciter une carte Dermalog cette semaine sur recommandation du directeur de service d’une succursale bancaire aux Gonaives« , a déclaré un professionnel de la santé interrogé par Rezo Nòdwès, en marge d’un entretien sur la grève du personnel médical de l’Hôpital La Providence des Gonaives.

Ce qui me parait frustrant et révoltant, a poursuivi le jeune médecin, « c’est que même mon passeport émis par ce même gouvernement y compris mon permis de conduire, ces documents-là ne me paraissent plus suffisants et utiles comme pièce d’identification en Haïti, parce que des gens aux esprits dérangés l’ont décidé un bon matin », s’est lamenté le professionnel requérant l’anonymat.

Il a en outre indiqué après constat que « des cartes Dermalog-Martine Moise sont imprimées au moins en double copie, sans trop savoir pourquoi« , toutefois craignant que ses données soient utilisées comme un potentiel votant aux élections programmées par Jovenel Moise, inclusivement, à l’intention de son clan et alliés.

La fabrication des cartes illégales Dermalog n’ayant pas jusqu’à présent reçu l’avis favorable de la Cour des Comptes, « a été réalisée en deux ou trois copies, mais le concerné au moment de la réception a seulement droit à une seule copie« , a révélé Me. Bernard Gousse, lundi dernier à l’émission Le Point de Radio et Télé Métropole. L’ancien ministre de la Justice sous l’administration Alexandre-Latortue s’est questionné sur l’utilité des cartes supplémentaires imprimées.

Rappelons que le 21 octobre dernier, l’OCNH a appelé à la désobéissance civile, car a-t-elle souligné, le contrat signé avec la firme DERMALOG a été passé en dehors de la loi sur la passation de marché et que les personnes qui ont signé le contrat pour l’Etat Haïtien ou l’ONI – Martine Moise – n’avaient pas de qualité pour le faire.

%d bloggers like this: