Wednesday, October 14, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Flashback – Petro Caribe – « Ti Manman Cheri » : la Cour découvre que quelque 20.850 bénéficiaires « fictifs » ont été payés et n’avaient jamais eu un numéro de téléphone [Rezo Nòdwès 31 mai 2019]

Tweet Déjà un an ! L’Ulcc et l’Ucref n’ont pas bougé d’un pouce, question de « les » laisser éventuellement venir remplir…

By Rezo Nodwes , in ACTUALITÉS , at May 30, 2020 Tags: , ,

img

Déjà un an ! L’Ulcc et l’Ucref n’ont pas bougé d’un pouce, question de « les » laisser éventuellement venir remplir les casiers vides aux prochaines joutes électorales, un mot qui se retrouve sur les lèvres roses du pouvoir et l’ensemble du gouvernement de facto, en particulier le ministre des Affaires Etrangères, un virulent critique des pratiques corrompues du régime en 2016.

cliquer ICI pour remonter au texte original du 31 mai 2019.


En 2012-2013 et 2013-2014, il est révélé de voir, mentionne la Cour, que 12. 510. 000 HTG, aient été payés à des bénéficiaires fictifs. Viktwa pou pèp’la.

Comment effectuer un transfert d’argent sur un compte de bénéficiaires de Ti Manman Cheri » sans un numéro de téléphone ? Où est allé effectivement ce montant à raison de 400 HTG (1 enfant), 600 HTG (2 enfants) et 800 HTG (3 enfants) pour 15 861 bénéficiaires fictifs en 2012-2013 et 4 989 bénéficiaires fictifs en 2013-2014 .

Selon la Cour, les tèt kalé ont « fait un préjudice à la communauté »

Vendredi 29 mai 2020 ((rezonodwes.com))–-Flashback–

Vendredi 29 mai 2019 (9rezonodwes.com))–Selon la Cour Supérieure des Comptes, dans son dernier rapport officiel rendu public vendredi sur l’état de finances des fonds de Petro Caribe, le projet Ti Manman Cheri, piloté par Sophia Martelly, il se trouve que « 17 360 particuliers inscrits n’ont pas de numéro de téléphone«

l’ex-PM Lamothe lance « Ti Manman Cheri »

Elle a souligné que « les rapports d’activité produits par le FAES indiquent pourtant que 97 106 bénéficiaires Ti Manman Cheri ont été payés au cours de l’exercice 2012-2013 et 86 234 bénéficiaires ont été payés en 2013-2014« .

La Cour après avoir « considéré que seulement 81 245 inscrits sont identifiés avec un numéro de téléphone » est amenée à déduire « qu’il y a eu 15 861 bénéficiaires fictifs en 2012-2013 et 4 989 bénéficiaires fictifs en 2013-2014 qui ont été payés« .

Sachant que le transfert d’argent mensuel est fait sur les numéros de téléphone de chaque participant et que la somme allouée à chaque maman dépendait du nombre d’enfants à raison de 400 HTG (1 enfant), 600 HTG (2 enfants) et 800 HTG (3 enfants), alors la Cour peut raisonnablement évaluer le préjudice à la communauté en posant les scénarios suivants :

%d bloggers like this: