Friday, October 16, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Flashback – Miami 16 juin 2017 – «Dans 18 à 24 mois, de l’électricité 24/24 partout en Haïti », promet Jovenel Moise

Tweet Trois ans plus tard, le 16 juin 2020, il prend un décret pour imposer une carte Dermalog illégale et…

By Rezo Nodwes , in ACTUALITÉS , at June 18, 2020 Tags: , , ,

img

Trois ans plus tard, le 16 juin 2020, il prend un décret pour imposer une carte Dermalog illégale et contestée, et le pire dans tout cela, sa politique énergétique s’est aggravée davantage et des milliers de foyers se retrouvent sans électricité 24/24. A quoi a servi cette « fameuse déclaration de Miami » irréfléchie. Peut-on faire confiance d’aller aux élections avec un gouvernement n’ayant jamais concrétisé ses promesses ?

Mercredi 17 juin 2020 ((rezonodwes.com))–Flashback–

rezonodwes.com

« Dans 18 à 24 mois, de l’électricité 24/24 partout en Haïti », Jovenel Moise à Miami


Électricité partout 24/24 d’ici 2019, le rêve de Jovenel Moise. Le TPS sera prolongé pour 12 mois encore, a annoncé fièrement le président voulant rassurer les 60000 compatriotes

Little Haiti/Miami, vendredi soir 16 juin 2017 ((rezonodwes.com)).-« Un président qui se respecte ne doit pas avoir d’amis, autre que le peuple« , a déclaré Jovenel Moise invité vendredi soir à prendre la parole au Complexe Culturel de Little Haiti, un endroit habité en majeure partie par la diaspora haïtienne de Miami.

En présence de plusieurs compatriotes, Jovenel Moise qui a étalé ses visions d’un pays prospère, a annoncé que dans 18 à 24 mois, le pays sera électrifié 24 heures par jour. Le chef de l’Etat a promis, dans le cas contraire de revenir expliquer les difficultés rencontrées. Notons que l’ancien Premier-ministre Laurent Lamothe avait fait une déclaration similaire laquelle qu’il a tentée en vain de démentir quand le moment venu, Haïti était dans le noir plus que jamais.

Le président haïtien au deuxième jour de sa visite en Floride est revenu sur les 22 mois de campagne qu’il a menée avant d’être proclamé le vainqueur des élections de novembre 2016. Cependant, le président n’a jamais révélé les sources de financement de sa campagne électorale.

Le président est revenu sur la livraison rapide des passeports, sans mentionner les difficultés rencontrées par des citoyens n’ayant pas pu obtenir leur livret en moins d’une semaine. Il a également promis aux haïtiens de la diaspora que d’ici juin 2018, tous les consulats ou délégations haïtiens seront dotés d’équipements pour faciliter les livraisons de passeports.

Jovenel Moise a déclaré qu’1 km et demi sur 20 reliant Les Cayes à Jérémie, est revêtu d’une couche d’asphalte. Il a profité pour justifier la hausse du prix du carburant à la pompe, qui selon le président, fait souffrir beaucoup plus les fortunés que le pèp. Avec les bénéfices récoltés, Jovenel Moise laisse entendre que plusieurs projets au bénéfice de tous, seront réalisés.

Après la caravane de changement, Moise promet une caravane de justice, car, rappelle-t-il, la justice élève une nation. Il a presqu’ intimé l’ordre aux commissaires de sévir contre les spoliateurs qui mettent en danger les biens et immeubles de la diaspora.

Pour Jovenel Moise, il a surpris l’assistance quand il a fait savoir que c’est l’ancien président Antoine Simon qui lui sert de modèle pour être le premier à introduire des véhicules en Haïti. Cependant les historiens considèrent le vieux général président Simon comme celui qui a laissé à sa chute d’énormes dettes pour Haïti, car il ne savait ni lire ni écrire.

Le président Moise qui a révélé une partie de la teneur de sa conversation avec le vice-président américain, affirme lui avoir demandé de l’aide pour combattre la corruption et non l’assistance humanitaire. Revenant sur le TPS, Jovenel Moise se dit confiant que ce programme sera prolongé pour 12 mois encore, après le 22 janvier 2018.

En conclusion, Jovenel Moise revient sur la mobilisation des FAd’h expliquant sa nécessité durant les désastres naturels. Dans 23 mois environ, le chef de l’Etat Tèt kalé2 a annoncé le retour des Forces armées d’Haïti, pour le plus grand bien du pays.

%d bloggers like this: