Thursday, October 15, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Flashback – « Jovenel Moïse exprime ses craintes au CEP et exige une rencontre avec Berlanger » [Rezo Nòdwès 1er août 2016]

Tweet Le défunt-dictateur François Duvalier dirait « je déteste les fraudes électorales quand elles ne sont pas en ma faveur ». Cliquer…

By Rezo Nodwes , in ACTUALITÉS , at May 29, 2020 Tags: , , ,

img

Le défunt-dictateur François Duvalier dirait « je déteste les fraudes électorales quand elles ne sont pas en ma faveur ».

Cliquer ICI pour le lien original du texte publié le 1er août 2016 où Jovenel Moise manifestait ses craintes de voir Berlanger et sa clique de pensionnaires « modifier le destin de nèg bannan’ nan » pour faire de ce pays ce qu’il est aujourd’hui, le plus pauvre et l’un des plus corrompus au monde.

Jeudi 28 mai 2020 ((rezonodwes.com))–Flashback–

Port-au-Prince, lundi 1er août 2016 (rezonodwes).-

Monsieur Léopold Berlanger. Jr

Président du Conseil Electoral Provisoire (CEP)

En ses Bureaux,

Port-au-Prince le 30 juillet 2016

Monsieur le Président,

Candidat à la présidence sous la bannière du PHTK – Parti Haïtien Tèt Kale, je suis préoccupé par un certain nombre de problèmes techniques, logistiques et administratifs révélés au cours du processus, et qui non résolus à la satisfaction des candidats et des partis politiques impliqués, vont entacher la crédibilité des scrutins du 9 octobre 2016.

Le 30 juin 2016 au cours d’une rencontre tenue avec les partis politiques et les candidats à la présidence, le CEP avait annoncé aux participants que ; suivant les premières informations reçues de l’Office National d’identification (ONI) le corps électoral passera de 5.8 millions de citoyens en mai 2015 à 6.2 millions en juillet 2016 ; les statistiques sur les électeurs seront rendues publiques par le CEP à partir du 12 juillet 2016 (date de fermeture de la liste des inscrits).

Le PHTK qui, à l’instar d’autres partis, se prépare à inscrire en ligne ses mandataires, ne sait pas encore si les élections seront organisées à partir de la liste des inscrits de 2015 qui compte 5.8 d’électeurs ou de celle de 2016 qui devrait en compter 6.2 millions. A cet égard, les délais impératifs fixés par le décret électoral en vigueur ne sont nullement respectés par le CEP que vous dirigez.

Face à ce cuisant problème et à bien d’autres liés : au comportement partisan du Bureau de Contentieux Électoral National (BCEN) dans les élections municipales de 2015 ; aux procédures non transparentes de révocation et/ou de recrutement du personnel régulier et temporaire de l’institution ; aux interférences politiques dans des décisions du Conseil ; aux innovations non prévues par le décret électoral introduites par votre administration ; etc… ; le candidat que je suis, victime hier de l’arbitraire électoral, nourrit aujourd’hui de légitimes préoccupations et entretient à bon droit de sérieux doutes sur l’objectivité et la sincérité des scrutins que vous comptez organiser le 9 octobre 2016.

C’est pourquoi je sollicite une rencontre avec vous, à votre convenance, pour discuter et élucider les points susmentionnés, de manière à rassurer, dans la mesure du possible, le PHTK et ses nombreux candidats sur la capacité de l’institution que vous dirigez à respecter et à faire respecter les règles du jeu codifiées dans le décret électoral de 2015 (1).

Je vous prie, Monsieur le Président, de recevoir mes patriotiques salutations.

Candidat à la Présidence

(1) le décret électoral de 2015 a fixé pour le 7 février 20121 la fin du mandat constitutionnel de Jovenel Moise.

%d bloggers like this: