Monday, October 12, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Farah Mars: “être meilleure que hier, voilà ma véritable motivation”

Farah Mars encourage les femmes à faire une exploitation optimale de leurs potentialités “Au fil des ans, me challenger moi-même…

By juno7 , in ACTUALITÉS , at June 7, 2020 Tags: , , ,

img

Farah Mars encourage les femmes à faire une exploitation optimale de leurs potentialités

“Au fil des ans, me challenger moi-même est devenu ma principale source de motivation. Rien que l’idée de me réveiller chaque matin me remplit de gratitude et me booste. Et tous les soirs, j’aime me coucher avec le sentiment d’avoir effectué quelque chose de bon et surtout de meilleur que le jour précédent”, confie, la voix pleine d’entrain, Farah Mars lors d’une interview accordée à Juno7. Ses messages respiraient la joie de vivre et laissaient transparaître la jeune femme joviale et énergique qui se cachait derrière ce beau visage. C’est une Farah fière, sûre d’elle et qui s’est surtout montrée volubile qui a répondu à nos questions.

Farah Mars: "être meilleure que hier, voilà ma véritable motivation"

Mannequin, actrice, animatrice et publiciste, Mars affirme que ses choix ont été approuvés par sa mère qui la soutient dans tout ce qu’elle entreprend et qu’elle considère d’ailleurs comme son principal modèle. Son manager Bregard Anderson également son co-animateur à l’emission “Rigolo-therapie”, l’inspire beaucoup, affirme-t-elle. Entre ces différentes tâches, elle reussit tout de même à garder un certain équilibre. Celibataire et mère d’un garçon, sa journée est tres bien partagée entre le professionnel et le privé.Et plus important encore, elle ne laisse ni rien ni personne lui ravir son beau sourire.

Farah Mars veut casser les stéréotypes nourris au sujet du mannequinat en Haïti. En posant nue, elle veut non seulement rappeler aux gens que son corps l’appartient mais aussi leur rappeler que cela fait partie du métier. Reconnue pour son franc-parler, Mars condamne l’hypocrisie hargneuse de la société haïtienne. Des réalités vécues au quotidien ne doivent pas constituer des sujets tabous, c’est le message que voulait délivrer la jeune fille de 30 ans à l’émission “Gaby Show”. D’un autre côté, elle appelle à plus de tolérance entre les femmes, elle les encourage à faire une exploitation optimale de leurs potentialités et défier ainsi le mythe des métiers genrés.

Elle invite les femmes à intégrer davantage la politique du pays. En matière d’informations, Mars veut toujours être à jour. L’information est le pouvoir. Celle qui ne rate jamais une sortie de “première occasion” et de “jounal katrè” veut bien que les jeunes, particulièrement les jeunes femmes le comprennent.

Dès sa plus tendre enfance, elle avait un faible pour tout ce qui était “art”.  Parade des rues, activités vacancières, elle répondait à tout ce qui y avait un quelconque rapport.Très tôt à 14 ans, sa silhouette effaçait  tous les doutes que pouvait avoir celle qui est inspirée par Naomi Campbell, sur son rêve de devenir mannequin.

Trois années plus tard, sa rencontre avec Valérie Petion, un photographe avec qui elle a fait ses premiers pas et qui merite toute sa gratitude, lui a valu la couverture d’un magazine de l’époque. Un bel essor pour la jeune femme qui, en moins de 15 ans de carrière, a pris part au Fashion week avec Michel Châtaigne, Phelicia Dell et autres, au Runway Haïti avec Steeve Azor. A 18 ans, gagnante d’un concours à la radio nationale, elle débute sa carrière d’animatrice à la même radio avec l’émission “miroir des jeunes”, sous le mentorat d’Adler Jean.

Directrice de service dans une institution  publique dont elle s’est bien gardée de citer le nom, Farah Mars a étudié le marketing et les relations publiques au CEDI.  “Qui trop embrasse mal étreint”, dit le vieux proverbe mais Farah Mars, elle, nous dit qu’il est possible d’embrasser plusieurs choses et de bien s’en sortir.

Pierre Emmanuella TANIS

A lire aussi:

Haïti – Culture – Fashion – Farah Mars

%d bloggers like this: