Saturday, November 21, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Examens d’État : les inscriptions pour le bac permanent d’octobre 2020 sont lancées

Les inscriptions pour la session d’octobre 2020 du bac permanent se tiendront du 18 au 31 août 2020 annonce le…

By Jean Herntz ANTILUS , in ACTUALITÉS , at August 19, 2020 Tags: , ,

img

Les inscriptions pour la session d’octobre 2020 du bac permanent se tiendront du 18 au 31 août 2020 annonce le Ministère de l’Éducation Nationale et de la Formation Professionnelle (MENFP).

Port-au-Prince, Haïti.- « Le Ministère de l’Éducation Nationale et de la Formation professionnelle (MENFP) informe le public en général et les candidats recalés en particulier que la session des examens du bac permanent pour l’année académique 2019-2020 se tiendra au cours du mois d’octobre 2020. En ce sens, les inscriptions des candidats sont prévues au cours de la période allant du 18 au 31 août 2020 dans toutes les Directions départementales d’éducation (DDE). » annonce le ministère dans une note de presse datée de ce mardi 18 août émanant du bureau de communication.

Seuls les candidats recalés en terminale (secondaire traditionnel ou secondaire rénové) sont habilités à prendre part à ces épreuves rappelle la note d’information qui précise que les candidats composeront dans les matières pour lesquelles ils n’ont pas eu leur moyenne (enregistrée dans la base de données du BUNEXE pour une période de deux ans). Le Ministère de l’Éducation Nationale et de la Formation Professionnelle demande par ailleurs aux directeurs départementaux de prendre toutes les dispositions pour le bon déroulement du processus d’inscription des candidats concernés.

A noter que les candidats recalés doivent remplir les conditions suivantes pour pouvoir participer à ces examens. Ils doivent :
1. Disposer de la fiche de participation aux dernières épreuves ou d’une attestation du MENFP ;
2. Se présenter aux inscriptions avec 2 photos d’identité ;
3. Payer des frais de participation de 1500 gourdes (par candidat).

En savoir plus :

Pour Etzer Émile, il n’y a pas d’économie sans les MPME

%d bloggers like this: