Wednesday, October 14, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Environ 48% des utilisateurs de services de téléphonie mobile sont insatisfaits de la qualité de service offert

Environ 48% des utilisateurs de services de téléphonie mobile sont insatisfaits de la qualité de service offert révèle un sondage…

By Pierre Emmanuella TANIS , in ACTUALITÉS , at August 7, 2020 Tags: , , ,

img

Environ 48% des utilisateurs de services de téléphonie mobile sont insatisfaits de la qualité de service offert révèle un sondage effectué par l’ACEEH

[ Juno7 ] .- Dans une lettre adressée à Leon Jean Marie Guillaume, directeur général du conseil national des télécommunications ( CONATEL) le 3 août 2020, l’Association des consommateurs éclairés et engagés D’Haïti a présenté les résultats d’un sondage d’opinions qu’elle a réalisé sur le niveau de satisfaction des usagers de la telephonie mobile en Haïti

Selon l’ACEEH, ce sondage fait suite à de nombreuses dénonciations faites par certains consommateurs et révèle une globale insatisfaction des usagers du service de la téléphonie mobile en Haïti.

Les données ont été collectées via un questionnaire en ligne entre décembre 2019 et janvier 2020 auprès d’une population dont la taille est de 1001 participants. Des hommes universitaires et célibataires âgés de 31 ans, vivant dans les départements de l’Ouest et du Nord ont pris part à ce sondage.

Les résultats de ce sondage d’opinions sont clairs. En effet, hormis les 26.5% participants qui sont neutres, 48.2% ne sont pas satisfaits de la qualité des services fournis par les compagnies de téléphonie mobile présentes sur le marché haïtien. Il faut dire que pour les usagers uniques, l’insatisfaction est nettement plus grande chez ceux de la compagnie Natcom (82%) que ceux de la compagnie Digicel (27%).

Globalement, les usagers du service de téléphonie mobile en Haïti ne sont pas satisfaits. Ils déplorent entre autres, le mauvais fonctionnement du service à la clientèle, la perte répétée d’onde et de carte de recharge, l’envoi par les compagnies de messages publicitaires à répétition et la ruse dont ils sont victimes, rapporte l’ACEEH.

“Environ un tiers (33%) des participants ne savent pas que le conatel existe. En dépit du fait que 62% des personnes interrogées sont au courant de la présence du CONATEL, cela n’empêche pas que 54% d’entre eux ne sont pas en mesure de préciser le rôle de cette institution régulatrice. Qui pis est, parmi les 46% qui mentionnent le rôle du CONATEL, certains ont une appréciation erronée de sa mission”, lit-on dans cette lettre.

Parmi les 619 participants(62%) qui sont au courant de la présence de l’institution, plus de 80% estiment que le CONATEL n’est pas à la hauteur de sa tâche. Moins d’un cinquième (18%) estiment le contraire. Non seulement les personnes interrogées ne sont pas au courant de son existence, ceux qui ont une idée de l’institution minimisent son rôle. Cela sous-entend que le CONATEL ne se manifeste pas assez sur le terrain ou encore il ne travaille pas suffisamment pour accomplir sa mission”, poursuit la lettre.

En conséquence, l’ACCEH recommande au Conatel de mener plus d’enquêtes afin de mieux connaitre la réalité des usagers; mettre sur pied une cellule effective de communication pour recevoir les doléances des clients car le formulaire de plaintes et doléances disponible sur le site du CONATEL reste occulte pour le grand public.

Aussi, recommandent-ils au conatel d’agir dans la transparence dans la résolution des différends entre usagers et exploitants, puisque les moyens de communication utilisés ne sont pas accessibles aux communs des mortels, d’exiger aux compagnies d’améliorer substantiellement la qualité de leurs services et d’appliquer les sanctions prévues par la loi en cas d’abus.

Cette correspondance est signé par Robenson FERDINAND, Marc Andy Valéry CALIXTE et Bogutho Hilaire JULMONOR.

%d bloggers like this: