Saturday, November 21, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


En prélude au 17 octobre, l’opposition présente sa direction politique

En prélude au 17 octobre, l’opposition présente sa direction politique Port-au-Prince , Haïti .- Lors d’une conférence de presse donnée…

By Jean Herntz ANTILUS , in ACTUALITÉS , at October 16, 2020 Tags: , , , ,

img

En prélude au 17 octobre, l’opposition présente sa direction politique

Port-au-Prince , Haïti .- Lors d’une conférence de presse donnée ce jeudi 15 octobre, les opposants à Jovenel Moïse ont présenté la direction politique de l’opposition démocratique. Elle est composée de AAA, VEYE YO, SECTEUR DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE, MOCHRENA, OPL, FUSION, INITE, INIFÒS. Ces derniers ont la mission de présenter dans un avenir proche une solution à la crise. Selon André Michel, arriver à mettre ensemble toutes ces structures a exigé des efforts titanesques. Il s’est rejouit du fait que les violons se sont accordés.

La mission de cette direction politique consiste à organiser la bataille politique dans tout le pays, renforcer la mobilisation à travers le pays pour aboutir à l’éjection de Jovenel Moïse du pouvoir avant le 7 février 2021.

“Aujourd’hui nous célébrons l’unité des forces démocratiques. Définitivement, c’est un acte historique. Et nous sommes fiers de présenter cette unité 2 jours avant la commémoration de la date de l’assassinat du père fondateur de la nation, Jean Jacques Dessalines. Je peux maintenant dire que nous sommes dans la bonne direction”,a laissé entendre l’homme de loi d’un ton fier.

Dans la déclaration commune de cette nouvelle structure dont lecture a été donnée par l’ancien président du sénat haïtien, Edgard Leblanc Fils, il est indiqué que la transition a été imposée au pays par le président Jovenel Moïse en refusant d’organiser, au moment qu’il faut, les élections. Depuis janvier 2020, le pays est plongée dans une forme de transition. À la seule différence c’est que le président croit pouvoir la diriger tout seul.

Dans son intervention, l’ex-sénateur de l’Artibonite dont le bureau politique a été criblé de balles le lundi 12 octobre lors d’une attaque armée, a mis l’accent sur la fin du mandat constitutionnel de Jovenel Moïse soit le 7 février de l’année prochaine et la nécessité pour la communauté internationale d’accompagner les vrais démocrates en vue de l’établissement d’une vraie démocratie dans le pays.

Cassy Nenel, s’est penché sur les différents assassinats et massacres enregistrés dans le pays ces derniers temps. L’ex-parlemtaire se dit convaincu que le pouvoir est derrière tout ces assassinats. S’agissant de l’assassinat de Me Monferrier Dorval, Cassy Nenel dit opter pour la mise en place d’une commission d’enquête internationale. Tout en réclamant justice pour les victimes des différents massacres et des assassinats ciblés, Cassy Nenel prend pour responsable le pouvoir en place citant nommément le cas de l’étudiant Grégory Saint-Hilaire.

Edmonde Supplice Beauzile de la Fusion des Sociaux Démocrates a insisté sur l’obligation de renforcer et continuer la mobilisation à travers le pays. “Tous les démocrates doivent travailler ensemble afin de bloquer le projet dictatorial de Jovenel Moïse. La mobilisation doit être constante. Elle doit concerner toutes les couches de la société. Engageons-nous dans la bataille pour renverser Jovenel Moïse”, a lâché l’ancienne sénatrice invitant tout le monde à gagner les rues ce 17 octobre.

En savoir plus:

“Kale je nou”, l’appel à la conscience du Rezo Nasyonal Tèt Kale

%d bloggers like this: